Sau­ter pour la cause!

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (M.M.C.)

Sau­ter dans une eau gla­cée pour une bonne cause, le fe­riez-vous? Plus de 250 cou­ra­geux l’ont fait sa­me­di pour sou­te­nir les ath­lètes spé­ciaux du Qué­bec!

Le Dé­fi de l’ours po­laire est une ac­ti­vi­té de fi­nan­ce­ment ori­gi­nale or­ga­ni­sée par les po­li­ciers de la Course au flam­beau des agents de la paix. L’ac­ti­vi­té, qui en était à sa cin­quième édi­tion sa­me­di, per­met d’amas­ser des fonds au pro­fit d’Olym­piques spé­ciaux Qué­bec (OSQ), une ma­ni­fes­ta­tion spor­tive an­nuelle. La mis­sion des OSQ est d’en­ri­chir, par le sport, la vie des per­sonnes vi­vant avec une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle.

Le ser­gent Bru­no Beaulieu, de la Sû­re­té du Qué­bec de la MRC de Vau­dreuilSou­langes Est, a par­ti­ci­pé à l’or­ga­ni­sa­tion du dé­fi et a même sau­té pour la cause! Il ap­puie les OSQ et s’im­plique ac­ti­ve­ment au­près des ath­lètes spé­ciaux de­puis dé­jà 15 ans. Membre du co­mi­té exé­cu­tif de la Course au flam­beau, le ser­gent Beaulieu contri­bue à l’or­ga­ni­sa­tion du re­lais de la flamme et par­ti­cipe éga­le­ment à la course.

Un peu par­tout dans le monde, la Course au flam­beau des agents de la paix consti­tue la plus im­por­tante col­lecte de fonds an­nuelle au bé­né­fice des Olym­piques spé­ciaux. Elle per­met de sen­si­bi­li­ser le grand pu­blic à la cause des per­sonnes vi­vant avec une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle. Ain­si, plus de 85 000 po­li­ciers, po­li­cières et agents de la paix portent la flamme de l’es­poir dans 35 pays.

Chaque an­née, de nom­breux po­li­ciers de toute la pro­vince or­ga­nisent des ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment ori­gi­nales au pro­fit des OSQ : tir d’avion (Dé­fi 767), convoi de ca­mions, saut dans l’eau gla­cée, tir de train (Dé­fi d’acier), vente de flam­beaux sym­bo­liques, course à pied et plus en­core.

Pour sa part, le ser­gent Beaulieu or­ga­nise éga­le­ment, pour la cause, un tour­noi de golf an­nuel dans la ré­gion. De­puis 15 ans, il a re­mis aux OSQ plus de 140 000 $ au nom de la Sû­re­té du Qué­bec de la MRC de Vau­dreuil-Sou­langes.

Bru­no Beaulieu a éga­le­ment re­pré­sen­té le Qué­bec en Sas­kat­che­wan en 2002, lors des Olym­piques spé­ciaux à l’échelle na­tio­nale, puis il a re­pré­sen­té la pro­vince à Shan­ghaï en 2007, lors des Olym­piques spé­ciaux à l’échelle in­ter­na­tio­nale.

« Pro­mou­voir les ath­lètes spé­ciaux me tient énor­mé­ment à coeur. Il faut mon­trer à la po­pu­la­tion que ces ath­lètes peuvent faire la même chose que les autres », sou­ligne le ser­gent Beaulieu.

Se je­ter à l’eau

Sa­me­di, plus de 250 per­sonnes, que ce soit des po­li­ciers, des ath­lètes, des bé­né­voles ou des amis des Olym­piques spé­ciaux, ont fait le grand saut dans le lac Saint-Louis. C’est dans un es­pace d’un peu plus d’un mètre soixante de pro­fon­deur amé­na­gé dans la ma­ri­na de Pointe-Claire, dans une eau dont la tem­pé­ra­ture s’éle­vait à cinq de­grés Cel­sius, que les cou­ra­geux ont at­ter­ri, avant d’en res­sor­tir tout aus­si ra­pi­de­ment.

« Ce qui est par­ti­cu­lier avec le Dé­fi de l’ours po­laire, c’est que plu­sieurs ser­vices de po­lice se ras­semblent pour la cause », pré­cise Bru­no Beaulieu. En ef­fet, ce dé­fi, à l’or­ga­ni­sa­tion du­quel il par­ti­cipe de­puis la toute pre­mière édi­tion, te­nue il y a cinq ans, ré­sulte d’une ini­tia­tive com­mune du Ser­vice de po­lice de la Ville de Mon­tréal, de la Sû­re­té du Qué­bec, du Ser­vice de po­lice du CN et de la Gen­dar­me­rie royale du Ca­na­da. De­puis, la po­lice mi­li­taire s’est jointe au mouvement, et, cette an­née, pour la pre­mière fois, le Dé­fi de l’ours po­laire comp­tait sur la par­ti­ci­pa­tion du Ser­vice de po­lice de Laval et des agents cor­rec­tion­nels.

Pour sa part, Bru­no Beaulieu en était à son cin­quième saut. Il l’a ef­fec­tué en com­pa­gnie de son équipe, Les ours verts SQ, qui comp­tait Olivier Du­ha­mel, un ath­lète des Olym­piques spé­ciaux ori­gi­naire de la ré­gion du Su­roît.

« C’est un évé­ne­ment qui at­tire de plus en plus de gens et qui gagne en po­pu­la­ri­té. Nous étions 20 sau­teurs la pre­mière an­née. Nous étions plus 250 sa­me­di der­nier », sou­ligne Bru­no Beaulieu.

La di­rec­trice du poste de la Sû­re­té du Qué­bec Est, la ca­pi­taine Ginette Sé­guin, ac­com­pa­gnée de six agentes de Vau­dreuilSou­langes, a éga­le­ment bra­vé l’eau gla­cée.

« J’ai par­ti­ci­pé à mon pre­mier saut l’an­née der­nière. Cette an­née, nous avons créé notre équipe, Les Si­rènes. Les autres po­li­cières du groupe en étaient à leur pre­mière ex­pé­rience, et quelle ex­pé­rience! Nous avons ac­cu­mu­lé une somme de 1660 $. Nous sommes très fières de pou­voir ai­der nos jeunes des Olym­piques spé­ciaux », a dé­cla­ré Ginette Sé­guin.

Des cen­taines de per­sonnes se sont ras­sem­blées pour en­cou­ra­ger les sau­teurs. Bien qu’au­cun in­ci­dent ne se soit pro­duit, une équipe de plon­geurs, de tech­ni­ciens am­bu­lan­ciers pa­ra­mé­di­caux et de bé­né­voles était pré­sente pour s’as­su­rer du bon dé­rou­le­ment du dé­fi.

L’édi­tion 2014 du Dé­fi de l’ours po­laire au­ra per­mis d’amas­ser 70 211 $ au pro­fit des OSQ.

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Fort ac­tif au­près des OSQ, le ser­gent Bru­no Beaulieu a sau­té dans l’eau gla­cée en com­pa­gnie de l’ath­lète Olivier Du­ha­mel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.