Fief Choi­sy : dans les règles

Vau­dreuil-Do­rion ré­pond aux ci­toyens

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

La construc­tion ré­si­den­tielle du Fief Choi­sy conti­nue de faire ja­ser. Des ré­si­dents de la mon­tée d’Al­ston­vale ont for­mé un groupe pour ques­tion­ner la Ville. Se­lon cette der­nière, leurs in­quié­tudes n’ont pas lieu d’être.

Nous dé­si­rons que l’en­vi­ron­ne­ment soit res­pec­té », af­firme Lin­da Sé­guin, ré­si­dente du sec­teur. Elle parle au nom de ses voi­sins, qui craignent, comme elle, les consé­quences de la construc­tion de 174 mai­sons uni­fa­mi­liales sur un ter­rain boi­sé.

« Nous sommes in­quiets puisque le dé­ve­lop­pe­ment touche des zones hu­mides et qu’il pour­rait avoir un im­pact sur la ri­vière Vi­vi­ry. Aus­si, la coupe d’arbres pour­rait en­traî­ner des ébou­le­ments de ter­rain. En­fin, nous croyons que la mon­tée d’Al­ston­vale n’est pas conçue pour ac­cueillir la cir­cu­la­tion cau­sée par les voi­tures des fu­turs ré­si­dents », ex­plique la ré­si­dente.

Se­lon elle, le mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’En­vi­ron­ne­ment, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) n’a pas don­né son ac­cord au pro­jet du pro­mo­teur Pa­trick Ha­maoui. « C’est vrai, concède Guy Pi­lon, maire de Vau­dreuilDo­rion, mais la construc­tion n’est pas

« lan­cée non plus. Nous sommes au coeur du pro­ces­sus d’au­to­ri­sa­tion. Nous y tra­vaillons de­puis deux ans et nous nous sommes pliés, comme le pro­mo­teur, à cha­cune des re­com­man­da­tions du gou­ver­ne­ment. »

Le maire sou­ligne, d’autre part, que la Ville tra­vaille d’ar­rache-pied à la pré­ser­va­tion de l’en­vi­ron­ne­ment du sec­teur. « C’est la job de la Ville, de pro­té­ger ses ri­vières. Aus­si, je rap­pelle que 60 % des ter­rains dé­ve­lop­pés de­vront de­meu­rer boi­sés. Nous vou­lons of­frir un sec­teur dif­fé­rent de ce que nous pro­po­sons ac­tuel­le­ment », ex­plique-t-il.

Se­lon lui, toute la dé­marche se fait se­lon les règles. « De toute fa­çon, conclut-il, une Ville n’a d’autre choix que de se plier aux di­rec­tives du MDDEFP. Ce n’est pas une op­tion. »

Au mo­ment de mettre sous presse, il était im­pos­sible pour les Heb­dos du Su­roît de re­cueillir le point de vue du MDDEFP.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.