Une ré­gion peu ras­su­rée

Pro­jet d’En­bridge

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

À la suite de l’aval ac­cor­dé par l’Of­fice na­tio­nal de l’éner­gie (ONE) à la firme En­bridge pour son pro­jet d’in­ver­sion du flux de son pi­pe­line 9b, di­vers in­ter­ve­nants lo­caux ont ré­agi. Leurs in­quié­tudes ne se sont pas dis­si­pées, loin s’en faut.

Le rap­port dé­po­sé la se­maine der­nière par l’ONE au­to­ri­sant l’in­ver­sion du flux du pi­pe­line 9b de la com­pa­gnie de trans­port éner­gé­tique En­bridge fait état de 30 condi­tions à res­pec­ter avant, pen­dant et après la com­plé­tion du pro­jet. Celles-ci s’ap­pliquent gé­né­ra­le­ment à des points tech­niques, comme la sur­veillance des chan­tiers et des études de temps de ré­ponse.

L’ONE n’a pas cru bon re­te­nir ou ré­ité­rer les 18 re­com­man­da­tions émises par le gou­ver­ne­ment du Qué­bec à la suite de la com­mis­sion par­le­men­taire te­nue sur ce su­jet à Qué­bec. Ces ex­hor­ta­tions fai­saient écho aux de­mandes de di­vers in­ter­ve­nants lo­caux, comme la mise en place d’un fonds de pré­voyance d’un mil­liard de dol­lars ou le trans­fert aux ser­vices lo­caux des me­sures d’ur­gence de la com­pa­gnie.

Du cô­té du Con­seil du bas­sin ver­sant de la ré­gion de Vau­dreuil-Sou­langes, on dit es­pé­rer que la firme al­ber­taine res­pec­te­ra les conclu­sions de la com­mis­sion par­le­men­taire. Aus­si, sa di­rec­trice gé­né­rale, Isa­belle Ro­drigue, ne cache pas son in­quié­tude quant aux consé­quences d’un hy­po­thé­tique lais­ser-al­ler d’En­bridge. « Nous ai­me­rions qu’elle fasse tout en son pou­voir pour as­su­rer la qua­li­té de notre eau, une res­source vi­tale », dé­clare-t-elle.

Les com­men­taires des membres et par­te­naires du groupe vau­dreuil-sou­lan­geois Ci­toyens au Cou­rant sont plus vin­di­ca­tifs. Plus pré­ci­sé­ment, ils s’élèvent contre la dé­ci­sion de l’ONE, sou­li­gnant au pas­sage son pro­ces­sus res­tric­tif qui fai­sait peu de place, se­lon eux, à la par­ti­ci­pa­tion ci­toyenne. Ils doutent que les 18 re­com­man­da­tions qué­bé­coises soient prises en compte. La par­ti­ci­pa­tion d’En­bridge à cette dé­marche de l’As­sem­blée na­tio­nale s’agis­sait, tou­jours à leur avis, d’un simple exer­cice de re­la­tions pu­bliques.

PHOTOTHÈQUE

L’in­ver­sion du flux per­met­tra d’ali­men­ter les raf­fi­ne­ries de l’Est de Mon­tréal en pé­trole brut.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.