Un ad­ver­saire pour Lafrenière

Boxe pro­fes­sion­nelle

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

J’au­rai deux rounds pour m’adap­ter à son style », af­firme Francis Lafrenière (4-5-2) en par­lant de Roberto McLel­lan (6-2-1). « Il est cham­pion ca­na­dien des mi-moyens (154 livres), mais je n’ai pas pu trou­ver de vi­déo de lui en ac­tion », ex­plique le pu­gi­liste co­teau­la­cois. Au­cune cein­ture ne se­ra dis­pu­tée.

Lafrenière se­ra de la fi­nale d’une carte de boxe le 21 mars à l’hô­tel Ho­li­day Inn de Poin­teC­laire, dans son qua­trième com­bat de huit rounds. « Nous al­lons nous af­fron­ter à 162 livres, con­for­mé­ment à la de­mande de l’autre groupe, pour­suit le boxeur. Je crois qu’il est confor­table à ce poids. »

De­puis peu, Lafrenière fait par­tie de

«

La boxe pro­fes­sion­nelle est sou­vent per­çue comme un mi­lieu où tout le monde se connaît. Ce n’est pas le cas du pro­chain com­bat de Francis Lafrenière, qui ne connaît son ad­ver­saire que de nom.

l’écu­rie des frères Ho­ward et Otis Grant. Il ex­plique : « La dif­fé­rence ma­jeure, c’est mon temps de pré­pa­ra­tion. Quand je me re­pré­sen­tais seul, j’avais par­fois seule­ment deux se­maines entre le com­bat et sa confir­ma­tion. Pour ce­lui contre McLel­lan, j’ai eu sept se­maines. Ça fa­ci­lite ma pré­pa­ra­tion phy­sique et mon at­teinte du poids ré­gle­men­taire. »

Les pro­chains jours per­met­tront au pu­gi­liste de se re­po­ser un peu afin d’être frais et dis­pos le 21 mars. Alors qu’il s’en­traî­nait 11 fois par se­maine dans les der­niers mois, il est pas­sé à sept séances cette se­maine. Il ne vi­si­te­ra le gym­nase que quatre fois la se­maine pro­chaine.

PLOURDE PHO­TO DA­VID

Près de 150 per­sonnes ont par­ti­ci­pé au marathon in­té­rieur au Centre Mul­ti­sports le di­manche 2 mars der­nier.

PHOTOTHÈQUE

Francis Lafrenière se bat­tra à 162 livres, plu­tôt qu’à 160 livres comme à son ha­bi­tude.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.