Une cam­pagne am­bi­tieuse

La So­cié­té de l’ar­thrite en­tend en­rayer la dou­leur

L'Etoile - - SANTÉ - (M.M.C.)

Gué­rir

La So­cié­té de l’ar­thrite a lan­cé cette se­maine une cam­pagne de 25 mil­lions de dol­lars pour sol­li­ci­ter l’aide de la po­pu­la­tion dans ses ef­forts pour « ef­fa­cer » la dou­leur de l’ar­thrite.

La cam­pagne Ef­fa­cez la dou­leur ché­rit un ob­jec­tif simple mais am­bi­tieux : mo­bi­li­ser les Ca­na­diens au­tour d’une cause com­mune, à sa­voir la re­cherche d’un re­mède dé­fi­ni­tif, l’amé­lio­ra­tion des soins et la créa­tion d’une com­mu­nau­té où les gens pour­ront ob­te­nir le sou­tien et l’in­for­ma­tion dont ils ont be­soin », ex­plique Ja­net Yale, pré­si­dente et di­rec­trice gé­né­rale de la So­cié­té de l’ar­thrite.

La cam­pagne étant ins­pi­rée des ex­pé­riences de vie des per­sonnes at­teintes d’ar­thrite, la So­cié­té a été en me­sure de cer­ner ses prio­ri­tés en ce qui concerne les me­sures à prendre et a mis en place cinq ini­tia­tives re­grou­pées sous les thèmes Gué­rir, Sou­la­ger et Ras­sem­bler.

«

La cam­pagne s’ins­pire de la po­si­tion du Canada en tant que chef de file mon­dial de la re­cherche sur l’ar­thrite et se concentre sur deux fa­cettes de la re­cherche.

Il reste en­core bien des choses à ap­prendre sur la dou­leur ar­thri­tique. Les toutes der­nières dé­cou­vertes ont ré­vé­lé des liens entre la dou­leur, d’une part, et cer­taines pro­téines du sys­tème ner­veux, la gé­né­tique, la san­té psy­cho­lo­gique et les chan­ge­ments su­bis par les nerfs, d’autre part. Pour en­rayer la dou­leur de l’ar­thrite, il faut pré­ve­nir ou gué­rir les af­fec­tions qui en sont la cause. Ce­la sup­pose des re­cherches sur les mé­ca­nismes de base de la ma­la­die afin de pré­ve­nir, de dé­ce­ler et de trai­ter l’ar­thrite avant qu’elle ne prenne toute la place dans la vie d’une per­sonne. Ces tra­vaux ti­re­ront pro­fit des tech­no­lo­gies et des tech­niques de re­cherche les plus avan­cées afin d’étu­dier les mé­ca­nismes de la ma­la­die, les bio­mar­queurs, la gé­né­tique et les images à haute ré­so­lu­tion.

Sou­la­ger

D’ici 2036, le nombre d’adultes ca­na­diens qui vivent avec l’ar­thrite at­tein­dra 7,5 mil­lions. Ac­tuel­le­ment, le Canada fait face à une pé­nu­rie de rhu­ma­to­logues : il n’y a que 350 spé­cia­listes exer­çant d’un bout à l’autre du pays. Aus­si, au cours des cinq pro­chaines an­nées, la So­cié­té tra­vaille­ra en par­te­na­riat avec des groupes d’in­ter­ve­nants clés pour aug­men­ter d’au moins 5000 le nombre de pro­fes­sion­nels de la san­té ayant re­çu une for­ma­tion sur l’ar­thrite et four­nis­sant des soins de pre­mière ligne.

L’ob­jec­tif est d’as­su­rer la pres­ta­tion de soins ef­fi­caces à en­vi­ron 350 000 Ca­na­diens de plus.

Ras­sem­bler

À l’aide d’une combinaison d’ou­tils so­ciaux et nu­mé­riques, la So­cié­té de l’ar­thrite tra­vaille à la créa­tion d’un en­droit qui ser­vi­ra de centre com­mu­nau­taire en ligne, de ba­billard et de centre de res­sources. Ce por­tail per­met­tra aux gens de li­vrer leurs témoignages, de trou­ver des res­sources et d’ac­cé­der à de l’in­for­ma­tion cré­dible et à jour. Il consti­tue­ra une com­po­sante es­sen­tielle des stra­té­gies de prise en charge per­son­nelle adop­tées par les Ca­na­diens qui vivent avec l’ar­thrite.

« La dou­leur de l’ar­thrite peut trans­for­mer une vie, af­firme Ju­lie Felx, qui a re­çu un diag­nos­tic de spon­dy­lar­thrite an­ky­lo­sante à l’âge de 32 ans. Il faut in­no­ver et s’unir pour la cause. J’in­vite les gens à faire connaître les ef­fets de la ma­la­die et à ai­der la So­cié­té de l’ar­thrite à ef­fa­cer la dou­leur. Nous en­du­rons de­puis trop long­temps la dou­leur cau­sée par l’ar­thrite. L’heure est ve­nue de chan­ger les choses. »

Pour en ap­prendre sur la cam­pagne Ef­fa­cez la dou­leur, faire un don ou ra­con­ter son ex­pé­rience en lien avec l’ar­thrite, on vi­site ma­dou­leur.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.