Vic­toire des li­bé­rales

L'Etoile - - LA UNE - JES­SI­CA LEBLANC - YANICK MI­CHAUD -

Émue et ne sem­blant pas réa­li­ser qu’elle ve­nait de l’em­por­ter, la nou­velle dé­pu­tée li­bé­rale de Vau­dreuil, Ma­rie-Claude Ni­chols, a sou­pi­ré d’aise lun­di soir à l’is­sue du scru­tin qui a vu son par­ti être por­té au pou­voir de ma­nière ma­jo­ri­taire.

Wow et mer­ci! » a d’abord lan­cé celle qui suc­cède à Yvon Mar­coux au poste de dé­pu­tée de Vau­dreuil. « Mon­sieur Mar­coux a été fan­tas­tique, et je suis heu­reuse qu’il m’ait ac­com­pa­gnée pen­dant la cam­pagne. Il m’a ai­dée, c’est un gent­le­man », a ajou­té l’an­cienne mai­resse de Notre-Dame-de-l’Île-Per­rot et pré­fète de la MRC de Vau­dreuil-Sou­langes.

Elle a aus­si te­nu à re­mer­cier lon­gue­ment ses bé­né­voles, son équipe, sa fa­mille. « C’est un travail d’équipe et ça ne se gagne pas tout seul. Je suis une fille d’équipe; si les autres ne sont pas là, je ne suis pas là. C’est cer­tain que je suis vrai­ment contente, sur­tout que nous sommes ma­jo­ri­taires. Je me sens pri­vi­lé­giée et je vais pou­voir comp­ter sur l’ap­pui de ma col­lègue vé­té­rane à l’As­sem­blée na­tio­nale, Lu­cie Char­le­bois dans Sou­langes. Nous al­lons tra­vailler en­semble dans de nom­breux

« dos­siers », a dé­cla­ré celle qui a aus­si re­mer­cié les élec­teurs.

Une équipe unie

Yvon Mar­coux s’est dit heu­reux du choix des Vau­dreuillois. « Ce se­ra une bonne dé­pu­tée. Elle conti­nue­ra le travail. Je suis heu­reux de pas­ser le flam­beau à quel­qu’un de com­pé­tent qui connaît bien la ré­gion. Nous avons fait une belle cam­pagne, et les ré­sul­tats sont à la hau­teur », a-t-il in­di­qué, ajou­tant avoir l’im­pres­sion de lais­ser une deuxième fa­mille. Yvon Mar­coux était le dé­pu­té de Vau­dreuil de­puis les 15 der­nières an­nées.

Maxim Gi­rard, fils de Ma­rie-Claude Ni­chols, po­li­ti­sé et en­ga­gé, était heu­reux de voir sa mère élue. « Je suis content, j’ai bien ai­dé pen­dant la cam­pagne et j’ai sui­vi ma mère. Je suis heu­reux de voir qu’elle s’en va à l’As­sem­blée na­tio­nale », a af­fir­mé le jeune homme de 15 ans, qui as­pire à suivre les traces de sa mère.

Entre-temps, Ma­rie-Claude Ni­chols de­vra s’oc­cu­per des « vraies af­faires ». « Nous les connais­sons, les en­jeux. Les élec­teurs qui m’ont ac­cor­dé leur confiance, c’est fan­tas­tique, mais nous al­lons nous oc­cu­per d’eux », a-t-elle ad­mis de­vant une cen­taine de par­ti­sans, mais aus­si de maires de plu­sieurs mu­ni­ci­pa­li­tés de la ré­gion qui s’at­tendent à voir pro­gres­ser les dos­siers de l’hô­pi­tal et du pôle lo­gis­tique, entre autres.

Lu­cie Char­le­bois pré­serve son siège

C’est une Lu­cie Char­le­bois vi­si­ble­ment émue et fière qui a fait son en­trée dans son lo­cal élec­to­ral un peu plus d’une heure après la confir­ma­tion de son élec­tion. Sous les cris de joie et les cha­leu­reux ap­plau­dis­se­ments de la cen­taine de par­ti­sans qui l’at­ten­daient, la dé­pu­tée li­bé­rale sa­vou­rait sa vic­toire. « J’ai ra­re­ment été aus­si émo­tive lors d’une élec­tion. Nous pou­vons tous être très fiers de la cam­pagne li­bé­rale. Une cam­pagne propre, d’idées, à l’image de notre chef », a-t-elle dé­cla­ré d’em­blée.

La voix trem­blo­tante et les yeux mouillés, Lu­cie Char­le­bois a re­mer­cié son équipe et ses proches pour le travail et le sou­tien dont elle n’au­rait pu se pas­ser. Elle a éga­le­ment fé­li­ci­té les trois autres can­di­dates qui ont bri­gué les suf­frages dans Sou­langes.

En lui confiant un qua­trième man­dat avec 54,34 % des voix, les ci­toyens de Sou­langes ont ex­pri­mé leur sa­tis­fac­tion à l’égard du travail de Lu­cie Char­le­bois. La dé­pu­tée en place de­puis la créa­tion de la cir­cons­crip­tion de Sou­langes en 2003 pro­met de se consa­crer aux dos­siers ma­jeurs pour la ré­gion, no­tam­ment l’hô­pi­tal et le pôle lo­gis­tique. « Soyez as­su­rés que nous al­lons réa­li­ser ces pro­jets. Le pôle lo­gis­tique ne se­ra pas à Con­trecoeur, il se­ra à Vau­dreuil-Sou­langes », a-t-elle pro­mis.

La li­bé­rale élue pour une qua­trième fois consé­cu­tive s’est ré­jouie de sié­ger au sein d’un par­ti ma­jo­ri­taire. « On sen­tait le bon vent li­bé­ral, mais on ne peut ja­mais sa­voir le ré­sul­tat à l’avance, a in­di­qué Lu­cie Char­le­bois. Je n’ai pas de mot pour dire com­bien je suis re­con­nais­sante. »

Par­mi la cen­taine de par­ti­sans réunis dans le vaste ga­rage du 263, che­min de la Cité-des-Jeunes à Saint-Clet fi­gu­raient l’an­cien pré­fet de la MRC, Ro­bert Sau­vé, et le maire de Rigaud, Hans Gruen­wald. Tous deux ont ou­ver­te­ment ex­pri­mé leur sa­tis­fac­tion à l’égard de l’élec­tion de la dé­pu­tée li­bé­rale. « On doit se ré­jouir de l’élec­tion de Lu­cie Char­le­bois, elle mé­ri­tait de de­meu­rer en poste, a sou­te­nu l’ex-pré­fet et an­cien maire de Co­teau-du-Lac. J’ai tra­vaillé avec elle sur plu­sieurs dos­siers, et les gens ont fait le bon choix en lui fai­sant confiance à nou­veau. »

En­fin, la can­di­date, qui a ob­te­nu 7677 voix de ma­jo­ri­té, in­vite l’en­semble de la po­pu­la­tion de sa cir­cons­crip­tion à ve­nir la ren­con­trer pour toute de­mande qui re­lève de son man­dat. « Peu im­porte leur al­lé­geance po­li­tique, tous les ci­toyens de Sou­langes peuvent comp­ter sur moi », a conclu la dé­pu­tée de Sou­langes.

PHO­TOS DA­NIEL CUILLERIER

Ma­rie-Claude Ni­chols et Lu­cie Char­le­bois ont cé­lé­bré leur écra­sante vic­toire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.