Et sur les ré­seaux so­ciaux…

L'Etoile - - LA UNE - (M.M.C.)

La soirée élec­to­rale fut riche en re­bon­dis­se­ments. Les jour­na­listes des Heb­dos du Su­roît étaient dis­sé­mi­nés dans Vau­dreuil-Sou­langes. Ils sont al­lés à la ren­contre des can­di­dats élec­to­raux et ont rap­por­té pho­tos et com­men­taires pour ali­men­ter les ré­seaux so­ciaux des jour­naux L’Étoile et Pre­mière Édi­tion.

La soirée élec­to­rale a ra­pi­de­ment dé­cla­ré l’élec­tion d’un gou­ver­ne­ment li­bé­ral ma­jo­ri­taire. Sur les ré­seaux so­ciaux, de nom­breux abon­nés ont ma­ni­fes­té leur opi­nion, cer­tains ayant de la dif­fi­cul­té à conte­nir leurs ar­deurs.

La can­di­date so­li­daire dans Sou­langes, An­drée Bes­sette, a com­men­té en ces termes la soirée : « Les ana­lystes nous don­ne­ront toutes sortes d’ex­pli­ca­tions, mais ce sont les ci­toyens qui in­di­vi­duel­le­ment au­ront leur rai­son, et ce sont toutes ces rai­sons qui fe­ront la « pho­to de groupe » que nous avons. Dom­mage que le PQ n’ait pas mis en place de mode pro­por­tion­nel. »

Ques­tions aux abon­nés

Par ailleurs, plu­sieurs ques­tions ont été po­sées aux abon­nés par l’en­tre­mise des ré­seaux so­ciaux des Heb­dos du Su­roît. À la ques­tion « Comment ex­pli­quez-vous les ré­sul­tats de ce soir? », voi­ci ce que plu­sieurs ont ré­pon­du.

Ch­rist Lar­sen : « Il est clair que Cha­rest, et non les li­bé­raux, était le pro­blème la der­nière fois. » (Tra­duc­tion libre)

So­phie Le­duc : « Les Qué­bé­cois votent par émo­tions sans au­cune convic­tion et ré­flexion. L’égo­cen­trisme et l’in­di­vi­dua­lisme sont à la mode… Une vraie honte… »

Johanne Mit­chell : « Les Qué­bé­cois aiment la cor­rup­tion, il faut croire. »

À la ques­tion « Êtes-vous sur­pris que Pau­line Ma­rois quitte ses fonc­tions de chef du Par­ti qué­bé­cois? Qui, d’après vous, lui suc­cé­de­ra? » les abon­nés ont éga­le­ment don­né leur point de vue. Ils ont été una­nimes à ce su­jet.

Ga­brielle Thi­bert : « Pas sur­prise, et je ne se­rais pas sur­prise de voir PKP prendre sa place. »

Line Laporte-Roy : « En plein ce que je pense… Pé­la­deau pro­chain chef du PQ. »

Syl­vain Bri­se­bois : « Pas sur­pris, PKP. Il va de­ve­nir chef du Par­ti qué­bé­cois. »

Serge Serge : « Pierre Karl Pé­la­deau se­ra le chef du Par­ti qué­bé­cois! ;) »

Nel­sy Billo­vits Beau­lieu : « Je ne veux plus la voir! Mais en même temps, elle n’a pas ga­gné mais je ne veux pas plus voir Pé­la­deau comme pro­chaine tête du PQ. Qué­bec ne chan­ge­ra ja­mais sa vi­sion! » (Tra­duc­tion libre)

Et à sa­voir si les abon­nés étaient sa­tis­faits des ré­sul­tats de la soirée, ils sont nom­breux à avoir ré­pon­du par la né­ga­tive. Cer­tains ont éla­bo­ré leur ré­ponse.

Ga­brielle Thi­bert : « Y’a tu vrai­ment quel­qu’un de sa­tis­fait?! »

Mi­chel Mo­quin : « Très drôle en fait… 71 dé­pu­tés en­vi­ron et per­sonne n’est content? Y’a dû avoir quelques votes pour les li­bé­raux. »

Caroline Sé­vi­gny : « Oui. Mais quand même sur­pre­nant! »

Caroline Est Ici : « Plu­sieurs per­sonnes ont la mé­moire courte. La Com­mis­sion Char­bon­neau, ça vous dit quelque chose? Amè­re­ment dé­çue. »

Nan­cy Ber­ni­qué : « Non, pas du tout contente! Et je com­prends pas, au nombre de « non » sur cette page? Il y a du monde qui vont pas vo­ter c’est clair! C’est frus­trant! »

Ga­briel Proulx-Gar­cia : « Non, au­cu­ne­ment. Un re­tour en ar­rière après toutes ces an­nées li­bé­rales, ce mou­ve­ment étu­diant au­quel je pre­nais part et en le­quel je croyais, le sem­blant d’ou­ver­ture vers un Qué­bec nou­veau. Bref, la dé­mo­cra­tie d’ici. »

Dai­gneault Ju­lie : « Sa­tis­faite? Non. En fait, dé­mo­cra­ti­que­ment par­lant, je sa­lue les li­bé­raux en leur di­sant : « Good job gang! » Mais je leur dis aus­si : « À la pro­chaine fois! » Non, je suis dé­ran­gée par les ré­sul­tats. Nous sommes donc une pro­vince plus que di­vi­sée. Les pauvres d’un cô­té, les ca­pi­ta­listes et cor­rom­pus de l’autre. Quelle « belle » pro­vince fait-on? Rien n’a chan­gé, les gens conti­nuent de vo­ter sans se sou­cier d’où ils viennent et quelle his­toire leur a per­mis de vivre et naître en tant que fran­co­phone. C’est la vie… »

Et à l’an­nonce de la vic­toire de Ma­rieC­laude Ni­chols dans la cir­cons­crip­tion de Vau­dreuil, voi­ci ce que le mi­li­tant de Qué­bec so­li­daire Jean-Fran­çois Bru­net a ré­pon­du : « Les gens ne sont vrai­sem­bla­ble­ment pas pres­sés d’avoir un hô­pi­tal dans Vau­dreuil-Sou­langes… Près de 15 ans de règne li­bé­ral, au­cun hô­pi­tal, et on parle de 2020… Ga­geons que nous en par­le­rons en­core dans 15 ans… Jour­née sombre… »

Une pé­ti­tion cir­cule

Par ailleurs, une pé­ti­tion cir­cule contre le mode de scru­tin ac­tuel. Nom­breux sont ceux qui pré­fè­re­raient un vote pro­por­tion­nel, ou un mode de scru­tin mixte com­pen­sa­toire.

Cette pé­ti­tion, en ligne à meilleure demo­cra­tie.com, a dé­jà été si­gnée par plus de 3400 per­sonnes. Sur le site, on ex­plique, dans une vi­déo et un texte, le pro­ces­sus qui a me­né à la dé­mo­cra­tie ac­tuelle. On y pro­pose éga­le­ment un nou­veau sys­tème élec­to­ral, ex­pli­qué en dé­tail.

En­fin, pour conclure sur une note plus lé­gère, ceux qui ai­me­raient rire un brin pour­ront vi­si­ter le site nous­som­mesles po­pu­laires.com/?p=6064. Une liste des 40 pires sta­tuts Fa­ce­book en lien avec les élec­tions pro­vin­ciales de 2014 y a été dres­sée. Ça vaut le coup d’oeil!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.