Une vic­toire sans équi­voque

Des ré­sul­tats qui parlent d’eux-mêmes

L'Etoile - - LA UNE - (C.C.J.)

Au dé­but de la cam­pagne, l’al­lé­geance de la cir­cons­crip­tion de Vau­dreuil sem­blait claire. Elle ne peut l’être plus au­jourd’hui.

Le ré­sul­tat ob­te­nu par l’ex-mai­resse de Notre-Dame-de-l’Île-Per­rot et ex­pré­fet de la MRC de Vau­dreuil-Sou­langes, Ma­rie-Claude Ni­chols, est im­pres­sion­nant. Elle a réus­si à dé­pas­ser les scores ver­ti­gi­neux de son pré­dé­ces­seur, Yvon Mar­coux. À titre de com­pa­ra­tif, la nou­velle dé­pu­tée s’est vu dé­cer­ner un siège à l’As­sem­blée na­tio­nale avec 61,21 % des votes, contre 45,07 % et 54,02 % pour Yvon Mar­coux en 2012 et 2008.

Les gains de la li­bé­rale se sont prin­ci­pa­le­ment faits aux dé­pens de ses op­po­sants du Par­ti qué­bé­cois et de la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec (CAQ). Pour le pre­mier, le can­di­dat Mar­cos Ar­cham­bault, avec 15,96 % des voix, n’a pas été en me­sure de faire mieux que Kim Co­meau en 2012, qui avait re­cueilli 20,71 % des votes. Du cô­té de la CAQ, la perte a été en­core plus im­por­tante, passant de 25,62 % en 2012 à 15,6 % lun­di.

Les votes amas­sés par les pe­tits par­tis de­meurent dans la même four­chette qu’en 2012, n’ayant pas d’in­ci­dence sur le vote li­bé­ral.

Ain­si, his­to­ri­que­ment li­bé­rale, la cir­cons­crip­tion de Vau­dreuil a confir­mé la ten­dance ob­ser­vée par­tout au Qué­bec, qui a conduit à un gou­ver­ne­ment ma­jo­ri­taire pour le Par­ti li­bé­ral du Qué­bec.

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Ju­lien Le­clerc et Patricia Do­min­gos du Par­ti Équi­table.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.