Des mar­cheurs sen­sibles à la cause des chats er­rants

L’Hô­pi­tal vé­té­ri­naire de Saint-La­zare

L'Etoile - - C’EST MON OPINION - (V.S.)

Une qua­ran­taine de mar­cheurs ac­com­pa­gnés de leur chien ont pris part au Marche-othon pour les chats er­rants, or­ga­ni­sé par l’Hô­pi­tal vé­té­ri­naire de Saint-La­zare.

Mal­gré la pluie bat­tante de di­manche, des Vau­dreuil-Sou­lan­geois ont mar­ché les cinq ki­lo­mètres du Marche-othon en vue de ré­duire la po­pu­la­tion de chats er­rants dans la ré­gion. Au to­tal, plus de 3500 $ ont été amas­sés, non seule­ment grâce au Marche-o-thon, mais aus­si à la vente de bis­cuits, aux dons et aux tailles de griffes. Jus­qu’à la fin du mois de mai, chaque coupe de griffes ef­fec­tuées ac­corde cinq dol­lars à la cause. No­tons que les fonds amas­sés lors de la cam­pagne de fi­nan­ce­ment per­mettent de fi­nan­cer la sté­ri­li­sa­tion de ces chats sans foyer.

Les em­ployés de l’Hô­pi­tal vé­té­ri­naire de Saint-La­zare tiennent à rap­pe­ler l’im­por- tance d’avoir re­cours à la sté­ri­li­sa­tion lors­qu’un chat est adop­té, en plus de s’as­su­rer d’une vac­ci­na­tion adé­quate. Les avan­tages de la grande opé­ra­tion fé­line sont nom­breux. En plus d’évi­ter la pro­créa­tion de ces chats sans do­mi­cile, la sté­ri­li­sa­tion ré­duit les pos­si­bi­li­tés de bles­sures par ba­taille et les risques de pro­pa­ga­tion de ma­la­dies in­fec­tieuses.

L’Hô­pi­tal vé­té­ri­naire de Saint-La­zare se dé­voue à dif­fé­rentes causes et or­ga­nise chaque an­née des ac­ti­vi­tés de fi­nan­ce­ment. L’an der­nier, 4000 $ ont été amas­sés, tou­jours pour ai­der à la sté­ri­li­sa­tion des chats er­rants. D’ailleurs, les fonds ré­col­tés au­ront per­mis d’opé­rer près de 80 chats.

PHO­TO­THÈQUE

La pluie n’au­ra pas ar­rê­té la qua­ran­taine de mar­cheurs et leurs chiens à prendre part au Marche-o-thon de l’Hô­pi­tal vé­té­ri­naire de Saint-La­zare

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.