Ré­ponse au PQ de Sou­langes

Parole aux lec­teurs

L'Etoile - - C’EST MON OPINION| - Jacques Ran­ger Ci­toyen de Notre-Dame-de-l’Île-Per­rot

Mon­sieur Jo­na­than Lévesque, pré­sident du Par­ti qué­bé­cois (PQ) Sou­langes, votre lettre du 7 mai pa­rue dans L’Étoile té­moigne du syn­drome des mau­vais per­dants.

Vous sem­blez croire qu’une con­tri­bu­tion d’un mil­lion de dol­lars ac­cor­dée par le PQ pour une « autre étude » re­la­ti­ve­ment à notre hô­pi­tal à l’aube du dé­clen­che­ment d’une élec­tion consti­tue un geste hon­nête… Fran­che­ment!

Je la consi­dère comme une con­tri­bu­tion po­li­tique de la même trempe :

- Que les 300 mil­lions pour une usine de ci­ment dans la ré­gion de Gas­pé alors que deux usines iden­tiques dans la ré­gion de Mon­tréal fonctionnent à 65 % de leur ca­pa­ci­té.

- Que plu­sieurs mil­lions en­ga­gés à La­val et dans la cou­ronne nord, le tout à la der­nière mi­nute pour sauver les meubles, en déses­poir de cause.

C’était une ini­tia­tive à la « Du­ples­sis », une ère ré­vo­lue.

Dou­ter de l’ar­deur du Par­ti li­bé­ral an­té­rieur pour notre pro­jet d’hô­pi­tal est une chose, mais re­pro­cher à Ma­rieC­laude Ni­chols de si­gna­ler le manque de sé­rieux du PQ en un an et de­mi au pou­voir est une tout autre chose, non seule­ment un re­proche non fon­dé ni jus­ti­fié, mais in­digne.

Je sug­gère qu’après la cui­sante dé­faite de votre par­ti dans Vau­dreuil-Sou­langes, votre par­ti au­rait tout à ga­gner si vous sui­viez l’exemple de votre chef de par­ti, ma­dame Ma­rois.

Ce se­rait ac­cep­ter ho­no­ra­ble­ment votre res­pon­sa­bi­li­té pour vos ré­sul­tats dé­sas­treux dans Vau­dreuil-Sou­langes.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.