La phy­sique, un art vé­ri­table!

Concours scien­ti­fique de pho­to­gra­phie

L'Etoile - - ACTUALITÉ - MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

DCette an­née en­core, le Vau­dreuil-Sou­lan­geois Ri­chard Ger­main s’est illus­tré sur la scène in­ter­na­tio­nale lors du concours Art de la Phy­sique 2014 de l’As­so­cia­tion canadienne des phy­si­ciens. Avec cette troi­sième vic­toire, Ri­chard Ger­main est le seul par­ti­ci­pant à avoir rem­por­té le concours plus d’une fois.

epuis 1992, l’As­so­cia­tion canadienne des phy­si­ciens tient son concours an­nuel Art de la Phy­sique, dont l’ob­jec­tif est de sti­mu­ler l’in­té­rêt de la po­pu­la­tion pour les images cap­ti­vantes liées à la phy­sique. Le dé­fi est de pho­to­gra­phier un phé­no­mène phy­sique in­ha­bi­tuel d’une grande beau­té sans avoir re­cours à un logiciel de trai­te­ment d’image.

Ri­chard Ger­main a rem­por­té le concours en 2001 avec sa pho­to Tra­jec­toire d’un pen­dule, puis une deuxième fois en 2013 avec son oeuvre Ten­sion su­per­fi­cielle. Cette an­née, la pho­to qui lui a va­lu la pre­mière place du concours illus­trait la bi­ré­frin­gence, soit la pro­prié­té qu’ont cer­tains corps trans­pa­rents de dé­dou­bler un rayon lu­mi­neux qui les tra­verse. « J’avais sou­mis deux pho­tos au concours : une en la­quelle j’avais as­sez confiance, et une autre que je trou­vais plus quel­conque, juste au cas… Le plus drôle? C’est la 2e qui a ga­gné! » par­tage ce­lui qui en­seigne les sciences à l’école se­con­daire de la Cité-des-Jeunes.

Au moyen de la pho­to Bi­ré­frin­gence, Ri­chard Ger­main s’est don­né le dé­fi de mon­trer à la fois la bi­ré­frin­gence cau­sée par un cris­tal de cal­cite et la po­la­ri­sa­tion per­pen­di­cu­laire de cha­cun des rayons émer­geant des cris­taux. Pour ce faire, il a éclai­ré les cris­taux à la fois par le des­sous, grâce à une table lu­mi­neuse qu’il a préa­la­ble­ment fa­bri­quée pour mon­trer la dé­via­tion du rayon lu­mi­neux, et par le des­sus pour mon­trer les contours des cris­taux et le filtre po­la­ri­sa­teur.

« J’avais peu d’es­poir que l’As­so­cia­tion canadienne de phy­si­ciens re­tienne cette pho­to, mais je crois que d’avoir illus­tré les deux phé­no­mènes dans la même image a joué en ma fa­veur », ex­plique le ga­gnant du concours.

Le phé­no­mène dé­cor­ti­qué

Le phé­no­mène de bi­ré­frin­gence est bien connu en op­tique et est souvent ex­ploi­té par les géo­logues pour connaître la

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.