Le ser­vice d’aide mé­di­cale à mou­rir ne se­ra pas offert

Mai­son des soins pal­lia­tifs de Vau­dreuil-Sou­langes

L'Etoile - - NOUVELLES - VA­NES­SA SOULIÈRES

À la suite de l’adop­tion de la nou­velle loi por­tant sur les soins de fin de vie au Qué­bec, le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion, l’en­semble des mé­de­cins et l’équipe cli­nique de la Mai­son de soins pal­lia­tifs de Vau­dreuil-Sou­langes tiennent à pré­ci­ser que cette nou­velle lé­gis­la­tion ne chan­ge­ra au­cu­ne­ment les soins of­ferts jus­qu’à main­te­nant aux pa­tients en phase ter­mi­nale.

S’ap­puyant sur l’ar­ticle 13 du pro­jet de loi 52 per­met­tant aux dif­fé­rents mi­lieux de soins pal­lia­tifs de choi­sir de pra­ti­quer ou non l’aide mé­di­cale à mou­rir, la Mai­son de soins pal­lia­tifs de Vau­dreuil-Sou­langes dé­sire in­for­mer la po­pu­la­tion de Vau­dreuil-Sou­langes et des en­vi­rons que l’aide mé­di­cale à mou­rir ne se­ra pas un ser­vice offert à l’in­té­rieur de ses murs. Tou­te­fois, toute per­sonne en­vi­sa­geant ce choix, mais né­ces­si­tant des soins de confort et de com­pas­sion, se­ra ac­cueillie et orien­tée vers les res­sources ap­pro­priées si elle per­siste dans sa dé­ci­sion.

De­puis son ou­ver­ture en sep­tembre 2010, la Mai­son a ac­cueilli et ac­com­pa­gné plus de 500 per­sonnes en fin de vie. Sou­cieux de la qua­li­té des soins et des va­leurs humaines, les mé­de­cins, pro­fes­sion­nels, per­son­nel ad­mi­nis­tra­tif et de sou­tien, ain­si que les bé­né­voles res­pec­te­ront la mis­sion consis­tant à of­frir des soins pal­lia­tifs spé­cia­li­sés à des per­sonnes de tout âge at­teintes d’une ma­la­die en phase ter­mi­nale. Les soins pal­lia­tifs doivent conti­nuer de faire par­tie d’un conti­nuum de soins et non être as­so­ciés à l’aide mé­di­cale à mou­rir.

Fon­da­tion de la Mai­son de soins pal­lia­tifs de Vau­dreuil-Sou­langes

La Fon­da­tion de la Mai­son de soins pal­lia­tifs de Vau­dreuil-Sou­langes (FMSPVS) offre, de­puis sep­tembre 2010, des soins pal­lia­tifs spé­cia­li­sés à des per­sonnes de tout âge (en­fant, ado­les­cent, adulte) at­teintes d’une ma­la­die en phase ter­mi­nale, dans le res­pect et la di­gni­té, et ce, tout à fait gra­tui­te­ment. De­puis sa créa­tion, la FMSPVS s’est dis­tin­guée dans la ré­gion et a ré­col­té des hon­neurs, tels les prix Coup de coeur du ga­la Ova­tions 2010, Dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire et éco­no­mie so­ciale, ain­si qu’Ova­tions de l’an­née 2012 lors du ga­la Ova­tions 2012, et, tout ré­cem­ment, la FMSPVS a re­çu la Louche d’Ar­gent lors du Fes­ti­val de la S.O.U.PE. 2013. En­fin, le prix Hom­mage bé­né­vo­lat Qué­bec 2013, l’une des plus hautes dis­tinc­tions gou­ver­ne­men­tales en ma­tière d’ac­tion bé­né­vole, dans la ca­té­go­rie Or­ga­nisme de l’an­née. Pour plus de ren­sei­gne­ments, vous pou­vez consul­ter le www.mspvs.org.

PHO­TO­THÈQUE

Guy Le­clair dresse un portrait sombre des der­nières se­maines.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.