Un été chaud en vue

Grève des ser­vices de garde en mi­lieu familial

L'Etoile - - SANTÉ - (C.C.J.)

Ce moyen de pres­sion des RSG qui oeuvrent dans des mi­lieux fa­mi­liaux sub­ven­tion­nés ne s’ins­crit pas dans la même dé­marche que les cinq jour­nées de grève an­non­cées par les gar­de­ries pri­vées membres de l’As­so­cia­tion des gar­de­ries pri­vées du Qué­bec.

« Nous avons re­cours à un moyen de pres­sion à la fois, de fa­çon pro­gres­sive », ex­plique Mé­la­nie Pi­ché, di­rec­trice gé­né­rale de l’Al­liance des in­ter­ve­nantes en mi­lieu familial (ADIM) Su­roît qui re­pré­sente les

De­vant l’échec des né­go­cia­tions avec le gou­ver­ne­ment dans les der­niers jours, les res­pon­sables de ser­vice de garde (RSG) af­fi­liées à la Fé­dé­ra­tion des in­ter­ve­nantes en pe­tite en­fance du Qué­bec (FIPEQ-CSQ) tien­dront une jour­née de grève le 7 juillet.

RSG en mi­lieu familial de la ré­gion.

Leur ob­jec­tif est on ne peut plus clair : être payées pour le nombre d’heures tra­vaillées. « De­puis 2008, nous avons des me­sures pour connaître la ré­mu­né­ra­tion que nous de­vrions re­ce­voir. Nous sommes ré­mu­né­rées sur une base de 35 heures par se­maine alors que le cadre lé­gis­la­tif nous tient à tra­vailler 50 heures par se­maine. Ain­si, nous ne de­man­dons pas une aug­men­ta­tion de notre taux ho­raire, mais une ré­mu­né­ra­tion pour les heures tra- vaillées », rap­porte Mé­la­nie Pi­ché.

Tou­jours se­lon la re­pré­sen­tante syn­di­cale, les né­go­cia­tions avec le gou­ver­ne­ment sont au point mort de­puis l’ar­ri­vée au pou­voir du Par­ti li­bé­ral du Qué­bec. « Le ton n’est pas plus dur, il est tout sim­ple­ment fer­mé. Le gou­ver­ne­ment dit que nous te­nons les pa­rents en otage. Nous es­sayons de né­go­cier, mais nous fai­sons face à une porte close », image-t-elle.

Ain­si, les 850 RSG re­pré­sen­tés par l’ADIMSu­roît fer­me­ront leurs portes le 7 juillet. Il ne pour­rait s’agir que d’une pre­mière ac­tion. « Nous avons vo­té des ac­tions lourdes qui pourraient être mises en place si rien ne bouge. D’autres sur­prises pourraient sur­ve­nir », conclut Mé­la­nie Pi­ché.

PHO­TO­THÈQUE

Les RSG en mi­lieux fa­mi­liaux sub­ven­tion­nés se­ront en grève

le 7 juillet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.