Le triomphe de Fran­cis La­fre­nière

Mis­sion ac­com­plie

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Et c’est le Co­teau­la­cois qui a ap­por­té l’ar­tille­rie lourde. Dans un com­bat avec, à l’en­jeu, la pos­si­bi­li­té de de­ve­nir cham­pion ca­na­dien du Ca­na­dian Pro­fes­sio­nal Boxing Coun­cil (CPBC) des poids moyens (160 livres), les deux bel­li­gé­rants n’avaient au­cune in­ten­tion d’en­ga­ger un com­bat dé­fen­sif.

Dans ce style d’af­fron­te­ment, La­fre­nière, re­con­nu pour la lour­deur de ses poings, avait l’avan­tage net sur son ad­ver­saire, moins fort phy­si­que­ment. Qu’à ce­la ne tienne, Bz­del a dé­mon­tré, tout au long des 10 rounds pré­vus à

Une guerre. Cent ans jour pour jour après l’as­sas­si­nat de l’ar­chi­duc Franz Fer­di­nand par Gra­vi­lo Prin­cip qui a lan­cé la Pre­mière Guerre mon­diale, Fran­cis La­fre­nière (6-5-2) lan­çait les hos­ti­li­tés contre Paul Bz­del (5-5-1).

l’en­ga­ge­ment une ré­sis­tance hors du com­mun. En ef­fet, souvent en es­pace res­treint, Fran­cis La­fre­nière a pu pro­fi­ter de la puis­sance de ses cro­chets et de ses up­per­cuts pour faire énor­mé­ment de dom­mages à son ad­ver­saire. Dé­jà au deuxième round, le pu­gi­liste de Sas­ka­toon sem­blait re­gret­ter sa ren­contre avec le co­gneur de Co­teau-du-Lac. Plu­sieurs fois ébran­lé par de so­lides charges à la tête, Bz­del a tou­jours été en me­sure de res­ter sur ses pieds.

La­fre­nière en a aus­si pris pour son rhume. Vic­time d’une cou­pure à l’ar­cade una­nime des juges. Même s’il sem­blait s’at­tendre à un tel dé­noue­ment, le Co­teau­la­cois n’a pu conte­nir sa joie lorsque son poing a été sou­le­vé par l’ar­bitre du com­bat.

Fi­dèle à son ha­bi­tude, le vic­to­rieux et nou­veau cham­pion ca­na­dien de la CPBC des poids moyens a pris la parole pour re­mer­cier les gens qui l’appuient de­puis le dé­part et pour sou­li­gner l’ins­pi­ra­tion que lui ap­portent ses deux jeunes fils.

La vic­toire et le titre de Fran­cis La­fre­nière pourraient vou­loir dire pour lui des com­bats plus lu­cra­tifs. Aus­si, il s’agit pour le pu­gi­liste de Co­teau-du-Lac d’une ques­tion de fier­té : « J’ai prou­vé que j’ai ma place dans le monde de la boxe », com­mente ce­lui qui dé­crit son com­bat contre Paul Bz­del de « guerre ».

La­fre­nière se fait nom­mer de fa­çon in­for­melle le « People’s cham­pion », le cham­pion du peuple du fait que tous ceux qui le cô­toient re­con­naissent sa va­leur comme homme et comme athlète. De­puis sa­me­di soir, il est aus­si ap­pe­lé cham­pion ca­na­dien.

PHO­TO SI­MON FOR­GET

Fran­cis La­fre­nière a quit­té La­chine avec la cein­ture de la CPBC à la taille.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.