L’ABC de la grillade

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (V.S.)

« Gas­tro­no­mie » ré­gio­nale ou fier­té lo­cale, la fa­meuse grillade de Val­ley­field a de quoi faire fris­son­ner les nu­tri­tion­nistes. In­con­tour­nable en pé­riode es­ti­vale, cette pièce porcine fait tout de même le bon­heur de tout le Su­roît!

Il faut bien de­meu­rer dans l’ouest de la pro­vince pour connaître ce met ty­pi­que­ment « cam­pi ». Mais qu’est-ce qu’une grillade exac­te­ment? Il s’agit du flanc du porc, soit une par­tie du ventre, qui est désos­sé et puis tran­ché. Les bou­chers par­viennent à en cou­per des tranches si par­fai­te­ment égales en ayant une pièce de viande mi-conge­lée. En réa­li­té, on uti­lise la même sec­tion que pour le ba­con. La dif­fé­rence? Le pro­cé­dé de fu­mai­son est es­qui­vé, en plus d’en faire des tranches plus épaisses. C’est donc pour cette rai­son que les épices sont si im­por­tantes dans la cuis­son des grillades!

À l’époque, la grillade était une pièce du flanc de porc que l’on sa­lait par sou­ci d’éco­no­mie et de conser­va­tion! Ain­si, on évi­tait de perdre une grande quan­ti­té de viande qui n’al­lait pos­si­ble­ment pas être ache­tée en­tiè­re­ment en pé­riode hi­ver­nale. Il suf­fi­sait en­suite de la des­sa­ler, de la faire bouillir, pour fi­na­le­ment la rô­tir.

Po­pu­laires prin­ci­pa­le­ment du­rant la chaude sai­son, cer­taines bou­che­ries de la ré­gion peuvent vendre au-de­là de 35 000 livres de grillades par été! Al­lo, les ca­lo­ries!

Griller la grillade

Si cer­tains la font tou­jours bouillir d’abord et d’autres ma­ri­ner préa­la­ble­ment, la fa­çon tra­di­tion­nelle de cuire la grillade est sur une plaque de fonte que l’on place sur le bar­be­cue. As­sai­son­nez les tranches d’un seul cô­té : les épices à grillades de Val­ley­field sont suf­fi­sam­ment sa­lées et goû­teuses. Vous avez com­plè­te­ment ou­blié d’ache­ter vos épices et la bou­che­rie est fer­mée? Pas de pa­nique! Com­bi­nez pa­pri­ka, cas­so­nade, cu­min, ori­gan, poivre de cayenne, graines de co­riandre mou­lues et thym et vous au­rez un bon mé­lange à épices pour dé­pan­ner.

Ac­com­pa­gnée d’une bonne bière, la grillade se dé­guste aus­si bien seule qu’en sand­wich. La fa­çon ty­pique de la man­ger : quatre à cinq grillades entre deux tranches de pain blanc frais ba­di­geon­nées de mou­tarde avec des to­mates et des oi­gnons crus. Main­te­nant, sa­vou­rez!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.