Ho­ckey So­lu­tions dé­barque à Saint-Zotique

Pa­ti­noire ré­fri­gé­rée : un équi­pe­ment toutes sai­sons

L'Etoile - - ACTUALITÉ - MA­RIE-MAXIME COU­SI­NEAU

Dès le 24 juillet, la Mu­ni­ci­pa­li­té de Saint-Zotique ac­cueille­ra un camp de re­mise pour les jeunes joueurs de ho­ckey. C’est sur la toute nou­velle pa­ti­noire ré­fri­gé­rée du lac des Étangs que les jeunes s’en­traî­ne­ront en pré­vi­sion des camps de sé­lec­tion de leur pro­chaine sai­son de ho­ckey.

Mettre sur pied mon propre camp de ho­ckey, c’est une idée que j’ai eue il y a quelques an­nées. Mon fils joue au ho­ckey et je l’ai tou­jours sui­vi. Je trou­vais que les écoles de ho­ckey étaient bien, mais qu’il y man­quait le pe­tit plus qui pou­vait ame­ner les joueurs plus loin et les faire in­té­grer les équipes élites, les doubles lettres », ex­plique Sté­phane Joanette, ré­sident de Saint-Clet et an­cien joueur dans la East Cost League aux États-Unis.

En­cou­ra­gé par des amis, l’an­cien joueur de ho­ckey a dé­ci­dé de mettre son ex­pé­rience à pro­fit pour ai­der les jeunes à se pré­pa­rer pour les camps de sé­lec­tion. Il a mis sur pied Ho­ckey So­lu­tions et prend en charge des groupes de ni­veau Atome, Pee­wee, Ban­tam et Mid­get, le tout, à prix abor­dable.

« Lorsque les camps de sé­lec­tion com­mencent vers le 15 août, il y a un pré­clas­se­ment pour dé­ter­mi­ner pour qui le jeune joue­ra et où. Le pro­ces­sus de

« clas­se­ment se dé­roule très ra­pi­de­ment. Si le jeune n’a pas chaus­sé ses pa­tins de l’été, il risque d’être pla­cé dans une équipe qui ne lui convient pas et qui n’ex­ploi­te­ra pas son plein po­ten­tiel », par­tage l’en­traî­neur.

Un mot d’ordre : in­ten­si­té!

De­puis les quatre der­nières an­nées, Sté­phane Joanette s’est en­tou­ré d’une équipe d’en­traî­neurs pro­ve­nant de la ré­gion et des en­vi­rons. Il a com­men­cé avec un seul groupe, et a dou­blé son volume d’ins­crip­tions de­puis.

Ce sont donc 70 joueurs qui sui­vront l’entraînement de l’an­cien joueur de ho­ckey. Les jeunes viennent de Vau­dreuilSou­langes, de Mon­tréal, de Del­son, d’On­ta­rio, et même de Phi­la­del­phie. « Ceux qui viennent des États-Unis jouent dans le AAA », sou­ligne Sté­phane Joanette.

Pen­dant trois se­maines, les jeunes s’en­traî­ne­ront les jeu­dis et ven­dre­dis à même la sur­face de la pa­ti­noire ré­fri­gé­rée de Saint-Zotique. Ils sui­vront un entraînement car­dio­vas­cu­laire de type cross fit avec des pneus et des cordes sur le ter­rain de soc­cer ad­ja­cent à la pa­ti­noire. Puis, sur la pa­ti­noire de la Mu­ni­ci­pa­li­té, ils ap­pren­dront des tech­niques de tir, de lan­cer, de ré­cep­tion de passe et plus en­core. Et les sa­me­dis et di­manches, c’est à l’aré­na de Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field que les séances d’entraînement se pour­sui­vront. Les jeunes se li­vre­ront à des pra­tiques de match sur glace. Se­lon Sté­phane Joanette, au ho­ckey, la clé de la réus­site est l’in­ten­si­té. « À Ho­ckey So­lu­tions, on s’at­tend à des ré­sul­tats. C’est la clé. Dans une équipe, un joueur de troi­sième ligne doit tou­jours vi­ser la deuxième ligne, et un joueur de deuxième ligne vise la pre­mière ligne. Et un joueur qui est dé­jà sur la pre­mière ligne doit jouer in­ten­sé­ment pour y res­ter et ne pas perdre sa place », ex­plique l’en­traî­neur. Le camp de ho­ckey d’été se base aus­si sur le concept de groupe. Les jeunes doivent ap­prendre à dé­ve­lop­per leurs ha­bi­le­tés au sein du groupe et non de fa­çon in­di­vi­duelle.

« NOUS SOMMES CHAN­CEUX DE BÉ­NÉ­FI­CIER DE LA PA­TI­NOIRE RÉ­FRI­GÉ­RÉE ET DE SES INS­TAL­LA­TIONS. »

– STÉ­PHANE JOANETTE

Une oc­ca­sion unique

Si Ho­ckey So­lu­tions de­vaient au­pa­ra­vant s’éta­blir dans de pe­tites pa­ti­noires ex­té­rieures de Saint-Clet ou de SaintLa­zare, la grande pa­ti­noire ré­fri­gé­rée de Saint-Zotique, d’une su­per­fi­cie de 60 pieds sur 120 pieds, re­pré­sente pour eux une oc­ca­sion en or.

« Nous sommes chan­ceux de bé­né­fi­cier de la pa­ti­noire ré­fri­gé­rée et de ses ins­tal­la­tions. C’est plus fa­cile de s’y en­traî­ner puisque le temps n’est pas comp­té, con­trai­re­ment aux aré­nas », in­dique Sté­phane Joanette.

« Saint-Zotique est fière de s’as­so­cier à ce beau pro­jet et ain­si dé­mon­trer que la pa­ti­noire ré­fri­gé­rée est un équi­pe­ment toutes sai­sons, puisque les jeunes et moins jeunes l’uti­lisent ac­tuel­le­ment, et ce, de ma­nière heb­do­ma­daire. La pa­ti­noire comble un be­soin et per­met un rayon­ne­ment ré­gio­nal à notre belle mu­ni­ci­pa­li­té », a pour sa part fait sa­voir le di­rec­teur gé­né­ral de Saint-Zotique, Jean-Fran­çois Messier.

Lors des séances d’entraînement de Ho­ckey So­lu­tions sur la pa­ti­noire ré­fri­gé­rée, ce sont de 150 à 200 per­sonnes, pa­rents et amis, qui vien­dront as­sis­ter aux pra­tiques à Saint-Zotique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.