Le cor­ri­dor de sécurité pas tou­jours res­pec­té

De nom­breuses contra­ven­tions don­nées en 2013

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (V.S.)

Deux ans après l’en­trée en vi­gueur de l’ar­ticle du Code de la sécurité routière concer­nant le cor­ri­dor de sécurité, les po­li­ciers de la Sû­re­té du Qué­bec conti­nuent d’in­ter­ve­nir au­près de conduc­teurs qui contre­viennent à la me­sure.

En 2013, les po­li­ciers de la Sû­re­té du Qué­bec ont don­né plus de 2100 constats d’in­frac­tion sur le ter­ri­toire qu’ils couvrent. Les constats d’in­frac­tion don­nés en Mon­té­ré­gie s’élèvent à 475. Ceux-ci re­pré­sentent une amende de 200 $ plus les frais et la contri­bu­tion, to­ta­li­sant 283 $, et la perte de quatre points d’in­ap­ti­tude.

Cette me­sure oblige les conduc­teurs à s’éloi­gner de cer­tains vé­hi­cules lorsque ces der­niers sont im­mo­bi­li­sés sur les routes du Qué­bec, alors que les feux cli­gno­tants ou les gy­ro­phares sont en fonc­tion.

Lors­qu’un vé­hi­cule d’ur­gence, une dé­pan­neuse avec des gy­ro­phares ou des feux cli­gno­tants ac­tion­nés ou en­core un vé­hi­cule mu­ni d’une flèche jaune lu­mi­neuse in­di­quant un chan­ge­ment de voie en fonc­tion est im­mo­bi­li­sé sur la chaus­sée ou sur l’ac­co­te­ment, le conduc­teur doit ré­duire sa vi­tesse de ma­nière à ce qu’elle ne soit pas sus­cep­tible de mettre en pé­ril la vie et la sécurité. Il doit éga­le­ment s’éloi­gner le plus pos­sible, afin de créer un cor­ri­dor de sécurité entre le vé­hi­cule im­mo­bi­li­sé et ce­lui-ci.

Pour ob­te­nir plus de ren­sei­gne­ments sur le cor­ri­dor de sécurité, con­sul­tez le www.cor­ri­dor­de­se­cu­rite.gouv.qc.ca.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.