Une ren­trée sous le signe de la conti­nui­té

Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs

L'Etoile - - ACTUALITÉ - CH­RIS­TO­PHER C. JACQUES

Jeu­di s’amor­ce­ra, pour les jeunes d’âge sco­laire de la ré­gion, l’an­née 20142015. Pour la com­mis­sion sco­laire des TroisLacs (CSTL), peu de chan­ge­ment s’an­nonce.

La ré­gion de Vau­dreuil-Sou­langes est sou­vent dé­si­gnée par­mi celles ayant la plus ra­pide crois­sance dé­mo­gra­phique. Ce trait ré­gio­nal trans­pa­raît dans les pré­vi­sions du mi­nis­tère de l’Éducation, du Loi­sir et des Sports (MELS) pour le ni­veau pri­maire. En ef­fet, les fonc­tion­naires pro­vin­ciaux pré­voient que les écoles pri­maires de la ré­gion ac­cueille­ront 264 élèves de plus que l’an der­nier. Se­lon Co­lette Frap­pier, res­pon­sable de la ges­tion des com­mu­ni­ca­tions et ges­tion gé­né­rale, ce nombre peut pa­raître pe­tit, mais les aug­men­ta­tions an­nuelles font gon­fler ra­pi­de­ment le nombre to­tal d’en­fants ins­crits. « Au bout de quelques an­nées, les aug­men­ta­tions jus­ti­fient la construc­tion de nou­velles écoles », ex­plique l’ad­mi­nis­tra­trice.

Au ni­veau se­con­daire, les ex­perts du MELS ne pré­voient pas de dif­fé­rences ma­jeures dans les nombres d’élèves ins­crits. « Les étu­diants au se­con­daire dif­fèrent de ceux au pri­maire. Au cours des cinq an­nées d’une co­horte, au­tant d’élèves ar­rivent que ceux qui partent. Ain­si, le nombre d’étu­diants ne change pas énor­mé­ment à tra­vers les an­nées », sou­ligne Co­lette Frap­pier. ac­cueille­ra ses pre­miers élèves cette se­maine comme pré­vu. No­tons qu’une par­tie du re­vê­te­ment ex­té­rieur manque tout comme les tra­vaux d’amé­na­ge­ment pay­sa­ger et une par­tie des salles. « Toutes les classes sont prêtes, af­firme Co­lette Frap­pier. Nous de­vrons pa­tien­ter pour la fi­ni­tion du gym­nase. L’école se­ra viable. »

Les ad­mi­nis­tra­teurs ont dé­jà pen­sé à quelques so­lu­tions pour mi­ni­mi­ser l’im­pact des re­tards sur les élèves. Par exemple, l’école pour­ra uti­li­ser les gym­nases de l’école de la Ci­té-des-Jeunes et des tra­vaux ef­fec­tués la fin de se­maine et les soirs per­met­tront de fi­na­li­ser ra­pi­de­ment la construc­tion.

Se­lon Co­lette Frap­pier, une par­tie de ces re­tards s’ex­plique par la lon­gueur et la ri­gueur du der­nier hi­ver. Le gel au sol a re­tar­dé la mise en place de la dalle de bé­ton qui per­met­tait la construc­tion. Aussi, les ma­té­riaux du re­vê­te­ment ex­té­rieur ont long­temps été coin­cés aux douanes avant d’ob­te­nir la bé­né­dic­tion des au­to­ri­tés pour tra­ver­ser la fron­tière. « Ce n’était pas pré­vi­sible comme re­tard, note la res­pon­sable aux com­mu­ni­ca­tions. Nous al­lons nous as­su­rer que l’en­vi­ron­ne­ment pro­po­sé aux en­fants soit sé­cu­ri­taire. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.