Un sen­tier équestre qui re­lie Sainte-Marthe et Très-Saint-Ré­demp­teur est fer­mé

La sé­cu­ri­té des che­vaux était en pé­ril

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Un sen­tier équestre qui re­lie Très-SaintRé­demp­teur et Sainte-Marthe est ac­tuel­le­ment fer­mé à cause du mau­vais en­tre­tien de ce der­nier.

Il faut d’abord com­prendre que Très-Saint-Ré­demp­teur est pro­prié­taire de plu­sieurs ser­vi­tudes sur le ter­ri­toire de Sainte-Marthe. C’est donc nor­ma­le­ment Très-Saint-Ré­demp­teur qui de­vrait s’oc­cu­per de l’en­tre­tien de ces sen­tiers.

Jeu­di der­nier, le pré­sident du Club équestre Monts et Val­lons si­tué à Rigaud, Ri­chard Bru­net ain­si que le maire de Très-Saint-Ré­demp­teur, Jean Lalonde et la di­rec­trice de Qué­bec à che­val, Ju­lie Ville­neuve se sont ren­con­trés pour trou­ver des so­lu­tions au pro­blème.

« Notre seul sou­hait, as­sure le di­rec­teur du Club équestre, Alain Ma­gnan, c’est que le sen­tier rouvre le plus ra­pi­de­ment pos­sible. Les dif­fé­rents par­tis sont en train de cher­cher des so­lu­tions. »

Se­lon Alain Ma­gnan, Jean Lalonde de­vrait dis­cu­ter de la si­tua­tion avec son ho­mo­logue, la mai­resse de Sainte-Marthe lors d’un congrès à Qué­bec qui se tien­dra la se­maine prochaine.

Cam­pe­rau­bord­du­sen­tier?

L’une des so­lu­tions ap­por­tées par Qué­bec à che­val est d’amé­na­ger les sen­tiers de ran­don­née équestre afin qu’il soit éga­le­ment pos­sible d’y cam­per.

« Nous vou­drions des sen­tiers sem­blables à ce que l’on re­trouve ac­tuel­le­ment à Bé­can­cour », ex­plique le di­rec­teur du Club Monts et Val­lons. À Bé­can­cour, on re­trouve un cam­ping spé­cia­le­ment amé­na­gé pour les pro­prié­taires de che­vaux ain­si qu’une cen­taine de ki­lo­mètres de sen­tiers.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.