Concours de tire de trac­teurs

Saint-Clet

L'Etoile - - SPORTS - (VA.S.)

Pour par­ti­ci­per, les per­sonnes ins­crites de­vaient avoir un trac­teur da­tant au maxi­mum des an­nées 1960 et ti­rer un poids va­riant de 3000 livres à 10 500 livres sur la plus longue dis­tance que leur en­gin leur per­met­tait.

Par­mi les mul­tiples ca­té­go­ries et classes en com­pé­ti­tion, voi­ci quelques ré­sul­tats des plus im­por­tants poids ti­rées : dans la ca­té­go­rie de tire de 10 500 livres, au­cun en­gin n’a été en me­sure de ti­rer ce poids, sauf deux trac­teurs de la classe « open » : soit ce­lui de Pierre Bou­cher qui a ter­mi­né en pre­mière po­si­tion et de Gilles St-Pierre qui a fi­ni en deuxième po­si­tion.

Les trac­teurs de la classe « open » doivent avoir l’ap­pa­rence ain­si que les pièces et le bloc de mo­teur d’ori­gine, mais au­cune li­mite de ré­vo­lu­tion par

Quelques cen­taines de per­sonnes ont as­sis­té à la 8e édi­tion du concours de tire de trac­teurs an­ciens qui avait lieu sa­me­di à Saint-Clet.

mi­nute (RPM) et de tire n’est im­po­sée. Par contre la « Whee­lie Bars » est obli­ga­toire.

Dans la ca­té­go­rie de tire de 9500 livres, c’est Ma­rio Lam­bert qui a rem­por­té la pre­mière place avec son trac­teur de la classe « stock ».

Les trac­teurs de la classe « stock » ont l’ap­pa­rence, les pièces et le bloc mo­teur ori­gi­naux, mais le nombre de tours par mi­nute est li­mi­té à 2400 et sa vi­tesse de tire est éga­le­ment li­mi­tée en fonc­tion du poids à ti­rer. Dans les classes de 3000 à 6500 livres, le maxi­mum était de 4 milles à l’heure ; de 7500 à 8500 livres, le maxi­mum était de 5 milles à l’heure et fi­na­le­ment, les classes 9500 et 10 500, le maxi­mum était de 6 milles à l’heure. son ha­bi­tuel co­équi­pier. L’in­tran­si­geance des gar­çons de­vant leurs ad­ver­saires au­ra payé cette sai­son. En ef­fet, les deux amis de longue date ont été du car­ré d’as à tous les tour­nois aux­quels ils ont pris part en­semble.

De leur cô­té, Be­noit Ray­mond et Louis-Pierre Main­ville, deux an­ciens joueurs de la Ci­té-des-Jeunes ayant tous les deux évo­lué éga­le­ment avec l ’é quipe nat i onale de vol­ley­ball in­té­rieur ont fait bonne fi­gure lors de l e ur unique p a s s a ge a u CQE, rem­por­tant le troi­sième cir­cuit de l’été.

Les filles de la ré­gion ne sont pas en reste. Après s’être his­sée au 2e rang du clas­se­ment cu­mu­la­tif i ndi­vi­duel, Vé­ro­nique Cla­veau, 23 ans, qui s’en­traîne main­te­nant à Qué­bec, a ter­mi­né en 4e po­si­tion du Cham­pion­nat CQE. Vé­ro­nique et sa par­te­naire ont d’ailleurs pris part au cham­pion­nat ca­na­dien de To­ron­to, mais le par­cours s’est ar­rê­té après leur qua­trième match en rai­son d’une dis­lo­ca­tion et d’une frac­ture du petit doigt de Vé­ro­nique. Quant à la jeune Ma­rie-Pier Sé­guin de Pointe-For­tune, elle ter­mine la sai­son au 12e rang qué­bé­cois ayant pris part à une de­mi-fi­nale pen­dant la sai­son.

PHO­TO­THÈQUE

Quelques cen­taines de per­sonnes ont as­sis­té au concours de tire de trac­teurs an­ciens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.