Une main ten­due de­puis trois dé­cen­nies

CALACS La Vi­gie

L'Etoile - - SANTÉ - (S.L.)

De­puis 30 ans cette an­née, le CALACS La Vi­gie se donne la mis­sion d’ai­der les vic­times d’agres­sion sexuelle, et de lut­ter pour un chan­ge­ment des men­ta­li­tés.

Le Centre d’aide et de lutte contre les agres­sions à ca­rac­tère sexuel (CALACS) La Vi­gie a été fon­dé en 1984, à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field. À l’époque, une poi­gnée de femmes mi­li­tantes as­su­raient un ser­vice d’aide aux femmes vic­times d’agres­sion, 24 heures sur 24, à l’aide d’un té­léa­ver­tis­seur. Dans sa pre­mière an­née d’exis­tence, l’or­ga­nisme a re­joint 55 per­sonnes grâce à son ser­vice d’aide di­rect.

Trente ans plus tard, la réa­li­té a for­te­ment chan­gé, mais les be­soins de­meurent criants. L’an der­nier, 204 per­sonnes ont eu re­cours au ser­vice d’aide du CALACS La Vi­gie.

« Pour nous, le 30e an­ni­ver­saire de notre or­ga­nisme est une occasion de ré­flé­chir à l’évo­lu­tion de notre réa­li­té et à celle des femmes de la ré­gion. C’est aus­si une occasion de ré­af­fir­mer l’im­por­tance de notre mis­sion », laisse en­tendre Mar­tine Faille, in­ter­ve­nante psy­cho­so­ciale au CALACS La Vi­gie. spec­tacle Les plai­sirs de dis­tinc­tion fé­mi­nine sus­cite un grand in­té­rêt. « Pas d’homme, pas d’en­fant, pas de chat, pas de chien… pas de stress! », peut-on lire sur l’af­fiche pro­mo­tion­nelle du spec­tacle. « Par­fois, les femmes sont sur la dé­fen­sive, et dans la sphère du pa­raître, quand les hommes sont pré­sents. Cette fois, je les in­vite à être el­les­mêmes, à rire aus­si fort qu’elles le veulent, et à se sen­tir à l’aise, en­semble », in­dique Chan­tal Fleu­ry.

En deuxième par­tie, Chan­tal Fleu­ry pré­sente une confé­rence nom­mée Oser, ça ne change pas la vie, sauf que…. Dans cet ate­lier, elle parle de son grand vi­rage pro­fes­sion­nel, qui l’a me­né du do­maine de la re­pré­sen­ta­tion phar­ma­ceu­tique à ce­lui de l’hu­mour. Elle pro­pose des pistes de ré­flexion aux femmes, en mi­sant sur leur ca­pa­ci­té à at­teindre leur but.

Chan­tal Fleu­ry, dé­bor­dante d’éner­gie, lance l’in­vi­ta­tion aux femmes de la ré­gion : « Je vous in­vite toutes, mes­dames. Cette ac­ti­vi­té est pour vous, vous ne se­rez pas dé­çue! » s’im­pliquent dans di­vers pro­jets ou table de concer­ta­tion pour sus­ci­ter des chan­ge­ments so­ciaux et ju­ri­diques.

Les ser­vices du CALACS La Vi­gie sont of­ferts aux ré­si­dents des MRC de Beau­har­nois-Sa­la­ber­ry, du Haut-SaintLaurent et de Vau­dreuil-Sou­langes. Mar­tine Faille sou­haite in­vi­ter les per­sonnes vic­times d’une agres­sion sexuelle à bri­ser le si­lence et à ac­cep­ter la main qui leur est ten­due. « Nous sommes dis­po­nibles pour toute per­sonne, sans dis­cri­mi­na­tion ou ju­ge­ment. Rap­pe­lons qu’entre 70 et 85 % des agres­sions sont com­mises par des per­sonnes connues de la vic­time. Par­fois, l’agres­sion est com­mise par quel­qu’un de proche, que l’on aime. Il faut tout de même bri­ser le si­lence. »

L’évè­ne­ment du 20 sep­tembre dé­bute dès 13 h, au 70, rue Louis VI-Ma­jor, à Sa­la­ber­ry-de-Val­ley­field. Pour plus de ren­sei­gne­ments ou pour confir­mer votre pré­sence, com­po­sez le 450 371-4222 ou faites par­ve­nir un cour­riel au ca­lac­sla­vi­gie@ ro­cler.qc.ca, avant le 15 sep­tembre. Pour des ren­sei­gne­ments sur les ser­vices de l’or­ga­nisme, vi­si­tez la page Fa­ce­book Calacs La Vi­gie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.