Une an­née comme les autres pour Ja­mie Ni­cholls

Un an avant les élec­tions

L'Etoile - - ACTUALITÉ - (C.C.J.)

La date du 19 oc­tobre 2015 pour l’élec­tion fé­dé­rale est connue de­puis des lunes; le gou­ver­ne­ment Har­per l’a ins­tau­rée par la force d’une loi. À un an de la date fa­ti­dique, le Nou­veau Par­ti dé­mo­cra­tique (NPD) et Ja­mie Ni­cholls, le dé­pu­té de Vau­dreuil-Sou­langes, pré­parent dé­jà le com­bat.

«Nous vou­lons faire contraste avec les autres par­tis en dé­voi­lant notre pla­te­forme. Nous vou­lons que les Ca­na­diens puissent ain­si voir le chan­ge­ment que nous pou­vons ap­por­ter », si­gnale d’en­trée de jeu le dé­pu­té néo-dé­mo­crate.

Il brosse un por­trait peu re­lui­sant des autres grands par­tis fé­dé­raux. Se­lon lui, les conser­va­teurs de Ste­phen Har­per ont dé­mon­tré leur vo­lon­té de dé­man­te­ler tout ce que les Ca­na­diens ont construit dans les der­nières dé­cen­nies alors que les li­bé­raux de Jus­tin Tru­deau ne pro­posent rien en ne se po­si­tion­nant pas sur des en­jeux im­por­tants.

« Notre pro­gramme est axé vers un vrai chan­ge­ment, pour­suit ce­lui qui siège à la Chambre des com­munes de­puis 2011. Nous vou­lons no­tam­ment mettre en place, au Ca­na­da, un pro­gramme pour la pe­tite en­fance ba­sé sur le mo­dèle qué­bé­cois. »

En­core le dé­pu­té de Vau­dreuil-Sou­langes

La cir­cons­crip­tion que Ja­mie Ni­cholls bri­gue­ra en 2015 se­ra bien dif­fé­rente que celle qu’il sillonne de­puis main­te­nant trois ans. Une ré­forme élec­to­rale lui a am­pu­té une grande sec­tion de Sou­langes qui passe dans la cir­cons­crip­tion de Sa­la­ber­rySu­roît.

Le dé­pu­té néo-dé­mo­crate n’en fait pas de cas. « Jus­qu’à la pro­chaine élec­tion, je suis le re­pré­sen­tant de la cir­cons­crip­tion de Vau­dreuil-Sou­langes aux Com­munes. Je vais conti­nuer à dé­fendre la ré­gion à Ottawa jus­qu’à 2015 », com­mente Ja­mie Ni­cholls.

Il croit aus­si fer­me­ment en ses chances de re­pré­sen­ter Sou­langes-Vau­dreuil dans un gou­ver­ne­ment for­mé par le NPD au len­de­main de la pro­chaine élec­tion. Il argue que le gou­ver­ne­ment Har­per est usé. « Les Ca­na­diens sont de plus en plus conscients des la­cunes de ce gou­ver­ne­ment qui n’a pas pris ses res­pon­sa­bi­li­tés au sé­rieux », conclut le dé­pu­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.