Une tra­di­tion est née

Bal Os­mose

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Les jeunes pro­fes­sion­nels, en­tre­pre­neurs et lea­ders ont dé­sor­mais une ac­ti­vi­té an­nuelle in­con­tour­nable à mettre à l’agenda : le bal Os­mose.

Une équipe de va­lets, un ta­pis rouge et une horde de pho­to­graphes : voi­là ce qui at­ten­daient les convives du bal Os­mose ce sa­me­di, dès leur ar­ri­vée au 11, bou­le­vard de la Ci­té-des-Jeunes. Éton­nés de se voir plon­gés dans une telle am­biance jet set, les in­vi­tés se prê­taient au jeu et sou­riaient de­vant la di­zaine de f lashs bra­qués sur eux. Un pré­lude pro­met­teur à la soi­rée à ve­nir.

Après avoir été ac­cueillis par des membres du co­mi­té or­ga­ni­sa­teur avec une pre­mière coupe de vin, les convives dé­cou­vraient l’es­pace ré­ser­vé pour la fête. La vaste pièce de style in­dus­triel, avec ses hauts pla­fonds, son sol de bé­ton et ses ma­té­riaux bruts, consti­tuait le lieu idéal pour l’ac­ti­vi­té. Dès les pre­mières mi­nutes, une am­biance fes­tive s’est ins­tal­lée. Les quelque 380 convives en­ta­maient alors une soi­rée mé­mo­rable. Maxime Des­jar­dins pré­sen­taient le bal Os­mose comme une soi­rée raf­fi­née et ex­pé­rien­tielle, qui sort des conven­tions. Ils ont en ef­fet tout mis en oeuvre pour of­frir aux convives une ex­pé­rience unique.

Re­grou­pés au­tour de la pièce, les équipes de dif­fé­rents res­tau­rants et ser­vices de trai­teurs pro­po­saient une sé­lec­tion de bou­chées gour­met de styles va­riés. Sau­mon fu­mé, rillette de ca­nard, agneau brai­sé, ca­nard ef­fi­lo­ché et cous­cous mé­di­ter­ra­néen fi­gu­raient entre autres au me­nu. Tout au long de la soi­rée, les DJ Ür­beat, King­dom et Huggs ont as­su­ré l’ani­ma­tion mu­si­cale. La mu­sique élec­tro­nique s’amal­ga­mait aux so­los de basse et de saxo­phone, ain­si qu’aux pro­jec­tions mul­ti­mé­dias. Une fois la soi­rée bien en­ta­mée, les convives se sont dé­gour­di les jambes sur le plan­cher de danse.

Les in­vi­tés ont été nom­breux à mi­ser sur les ob­jets de l’en­can si­len­cieux. On y re­trou­vait entre autres des cadres de col­lec­tion, des bi­joux, des billets pour di­vers évè­ne­ments et des chèques ca­deaux pour di­vers com­merces ré­gio­naux.

En plus de pro­fi­ter de cette am­biance fes­tive, les convives avaient ac­cès à une sta­tion de coif­fure et de ma­quillage, à des séances de mas­sage sur chaise, à un es­pace lounge pour la dé­tente, ain­si qu’à une sta­tion de pho­tos de groupe avec ac­ces­soires hu­mo­ris­tiques.

L’ob­jec­tif du bal Os­mose est d’abord et avant tout de per­mettre à la re­lève de se ren­con­trer, d’échan­ger et de tis­ser des liens, tout en ayant un im­pact réel pour la com­mu­nau­té. À ce titre, les or­ga­ni­sa­teurs peuvent dire mis­sion ac­com­plie.

Tout au long de la soi­rée, les convives ont dis­cu­té et échan­gé leurs cartes pro­fes­sion­nelles. Plu­sieurs in­vi­tés in­ter­viewés par la web­té­lé Vau­dreuil-Sou­langes.tv ont sou­li­gné cet as­pect fon­da­men­tal de la soi­rée. « Nous ve­nons tout juste de nous ren­con­trer, jus­te­ment!, ont lais­sé en­tendre deux jeunes pro­fes­sion­nels dans le lounge, l’un du do­maine de la ges­tion et du ma­na­ge­ment, et l’autre dans l’im­por­ta­tion de vê­te­ments. Peut-être est-ce que cette ren­contre au­ra des suites pro­fes­sion­nelles, nous ver­rons! », ont-ils dit.

Ques­tion­nés sur leur ap­pré­cia­tion de la soi­rée, les in­vi­tés n’ont eu que de bons mots à for­mu­ler. L’am­biance, la mu­sique, la clien­tèle cible, le lieu et les bou­chées sont quelques-uns des élé­ments énon­cés comme des coups de coeur de la soi­rée.

Pour le co­mi­té or­ga­ni­sa­teur, la soi­rée de sa­me­di était le fruit de plus de 10 mois de tra­vail. Les membres ont pris part à la fête, le sou­rire aux lèvres et fiers du tra­vail ac­com­pli. « C’est tout sim­ple­ment ma­gique. Je crois que l’am­biance en dit long », a ex­pri­mé Vincent Bas­tien, ra­vi du dé­rou­le­ment de la soi­rée.

Les pro­fits de la soi­rée se­ront ver­sés à la Fon­da­tion de la Mai­son de soins pal­lia­tifs, au projet d’Uni­té mère-en­fant de la Fon­da­tion de l’hô­pi­tal du Su­roît, et à la Fon­da­tion des en­fants de Vau­dreuilSou­langes. Fi­dèle à ses va­leurs de phi­lan­thro­pie, le groupe Os­mose ver­se­ra chaque an­née les pro­fits du bal à dif­fé­rents or­ga­nismes ré­gio­naux.

Pour de­meu­rer à l’af­fût des ac­ti­vi­tés de la com­mu­nau­té Os­mose, sui­vez le groupe s ur Fa­ce­book ou vi­si­tez le www.os­mose-co.ca.

PHO­TOS MY­RIAM FRENETTE

Une am­biance fes­tive, pro­pice aux échanges, ré­gnait au bal Os­mose.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.