Di­mi­nu­tion des mises en chan­tier en 2015

L'Etoile - - NOUVELLES RÉGIONALES - Source : APCHQ

À l’oc­ca­sion de son 53e Con­grès an­nuel qui se tient dans la ré­gion de Charlevoix, l’As­so­cia­tion des pro­fes­sion­nels de la construc­tion et de l’ha­bi­ta­tion du Qué­bec (APCHQ) a dé­voi­lé la se­maine der­nière ses pré­vi­sions éco­no­miques pour 2014 et 2015.

Se­lon les don­nées du rap­port, le nombre de mises en chan­tier de­vrait croître de 1 % en 2014 pour en­suite di­mi­nuer de 3 % en 2015. Mal­gré l’ap­pa­rence de sta­bi­li­té qui peut se dé­ga­ger de la lec­ture de ces chiffres, l’APCHQ de­meure pré­oc­cu­pée par l’état in­cer­tain du mar­ché de la construc­tion ré­si­den­tielle.

« Après une an­née 2013 très dé­ce­vante où les mises en chan­tier ont di­mi­nué de 20 %, nous ob­ser­vons une re­la­tive sta­bi­li­sa­tion du mar­ché ré­si­den­tiel. Néan­moins, avec 37 000 mises en chan­tier, l’an­née 2015 se­ra la plus faible en­re­gis­trée au cours de la der­nière dé­cen­nie et l’en­vi­ron­ne­ment in­cer­tain nous amène à croire qu’il se­ra dif­fi­cile de ren­ver­ser la si­tua­tion », af­firme Georges Lam­bert, éco­no­miste à l’APCHQ.

Par­mi les obs­tacles à une re­prise plus sou­te­nue des mises en chan­tier à l’échelle pro­vin­ciale, l’APCHQ note une crois­sance éco­no­mique plus faible au Qué­bec que dans les autres pro­vinces ca­na­diennes, une aug­men­ta­tion plus ti­mide du nombre de mé­nages ain­si qu’une ac­ces­sion de plus en plus dif­fi­cile à la pro­prié­té. « Heu­reu­se­ment que les taux d’in­té­rêt de­meurent bas et contre­ba­lancent ces fac­teurs né­ga­tifs », de pour­suivre M. Lam­bert.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.