Pa­ti­noire fée­rique sur la ri­vière Ri­gaud

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Une ré­so­lu­tion a été —SPORTS D’HI­VER vo­tée, lors de la réunion du conseil du 14 no­vembre, pour l’at­tri­bu­tion de deux contrats à Hy­dro mé­téo pour l’ana­lyse et la re­com­man­da­tion tech­nique d’un géo­phy­si­cien ain­si que pour l’amé­na­ge­ment et l’en­tre­tien, et ce, pour un mon­tant d’un peu plus de 57 000 $. Il ne reste plus qu’à at­tendre une au­to­ri­sa­tion du mi­nis­tère des Trans­ports et, bien en­ten­du, la neige et le froid. VI­VA mé­dia a ren­con­tré le maire Hans Gruen­wald, mar­di ma­tin, pour dis­cu­ter du pro­jet.

EX­PLI­QUEZ-NOUS LE PRO­JET?

Il y a vingt ans, il y a eu une fu­sion entre la ville de Ri­gaud et la pa­roisse Sain­teMa­de­leine-de-Ri­gaud. En 2016, on a dé­ci­dé de sou­li­gner cet évé­ne­ment-là. On a fait une ten­ta­tive de pa­ti­ner sur la ri­vière Ri­gaud, pa­reil à ce qui se fait à Ot­ta­wa sur le ca­nal Ri­deau. Mère Na­ture n’a pas très bien co­opé­ré l’an­née pas­sée. La glace n’était pas as­sez épaisse pour la sé­cu­ri­té. On re­vient à la charge cette an­née. L’idée est de pa­ti­ner du pont de la rue Saint-JeanBap­tiste jus­qu’au pont de l’au­to­route 40.

POUR­QUOI DE­MAN­DER DES

AU­TO­RI­SA­TIONS AU MI­NIS­TÈRE?

On des­cend sur le ter­rain de l’église, mais pour que ce­la soit fa­cile d’ac­cès il faut pas­ser en des­sous du pont. C’est là qu’on a be­soin de l’ap­pro­ba­tion du Mi­nis­tère. Si les ré­sul­tats de cette ten­ta­tive d’ac­cès ne sont pas au ren­dez-vous, on va quand même des­cendre avec des es­ca­liers qu’on va faire. On a aus­si l’autre cô­té de la ri­vière où l’on peut avoir un ac­cès. On ne sait pas où on va pas­ser, mais on va pas­ser.

L’an­née der­nière, la Ville de Ri­gaud a vou­lu faire une pa­ti­noire sur la ri­vière Ri­gaud, mais le pro­jet a avor­té. L’ad­mi­nis­tra­tion ne baisse pas les bras et ré­ci­dive, en­core cette an­née, avec son in­ten­tion de don­ner ac­cès à la ri­vière aux ci­toyens et aux vi­si­teurs avec une pa­ti­noire d’en­vi­ron deux ki­lo­mètres.

EST-CE QUE C’EST UNE IDÉE QUI

DATE DE PLU­SIEURS AN­NÉES?

Ça s’est fait, il y a long­temps. Dans le temps, tu net­toyais et tu al­lais pa­ti­ner. Main­te­nant, il faut mieux en­ca­drer ce­la. En 2013, j’ai fait me­su­rer la glace. Le conseil avait dé­jà ces am­bi­tions-là. On cher­chait des évé­ne­ments pour dé­mar­quer Ri­gaud. À l’ouest de Mon­tréal, ce­la va être pas mal la seule ri­vière sur la­quelle on va pou­voir pa­ti­ner.

SE­REZ-VOUS LE PRE­MIER CI­TOYEN

À METTRE LE PA­TIN SUR LA GLACE? Cer­tai­ne­ment! Et j’en­cou­rage les ci­toyens à me suivre et à par­ti­ci­per. La vi­sion des élus de Ri­gaud est de faire un mi­lieu de vie sur la glace. C’est comme lors­qu’on a un ba­teau. Ce n’est ja­mais très long­temps dans l’été et dans les jour­nées il y en a la moi­tié de gâ­tée par la mé­téo. Il faut quand même faire quelque chose pour sor­tir les gens des mai­sons pour qu’ils par­ti­cipent et qu’ils fassent de l’exer­cice. N’im­porte quoi qui est ras­sem­bleur, je trouve ça fan­tas­tique.

QU’EST-CE QUI FAIT LA BEAU­TÉ

DE VOTRE VILLE L’HI­VER?

On a une énorme par­ti­ci­pa­tion des adeptes de mo­to­neige, le mont Ri­gaud et la lo­ca­tion de ra­quettes au cha­let de l’Es­ca­pade. Il y a plein d’ac­ti­vi­tés à l’ex­té­rieur. Fi­na­le­ment, c’est la na­ture et le bon air.

PHOTOTHÈQUE

Des en­sei­gnants se sont fait en­tendre un peu avant le dé­but de la séance de consul­ta­tion pu­blique.

CA­RO­LINE BO­NIN

Le maire sou­haite que la pa­ti­noire fasse par­tie d’une tra­di­tio nh iver­nale.PHO­TO

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.