Le mé­tier de cas­ca­deur: s’ini­tier au­près des meilleurs

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

En plus d’être co­pro­prié­taire —CI­NÉ­MA de l’école Karaté Spor­tif de Vaudreuil, Jean-Fran­çois Lac­ha­pelle roule sa bosse dans le do­maine des cas­cades au ci­né­ma de­puis main­te­nant 11 ans. Une seule vi­site sur sa page IMDb per­met de voir son im­pres­sion­nant par­cours, ponc­tué de col­la­bo­ra­tions dans plu­sieurs pro­duc­tions ma­jeures amé­ri­caines et qué­bé­coises.

Le 19 no­vembre, dans les lo­caux de Karaté Spor­tif Vaudreuil, les élèves ont eu la vie dure : coups au vi­sage, chutes au sol, vols pla­nés… le tout, cho­ré­gra­phié bien sûr! Bien­ve­nue dans le fas­ci­nant monde des cas­cades ci­né­ma­to­gra­phiques. Bon Cop Bad Cop 2 (cas­ca­deur)

Death Wish (cas­ca­deur)

Ni­tro Rush (cas­ca­deur au­to­mo­bile)

War­craft (cas­ca­deur)

X-Men: Apo­ca­lypse (cas­ca­deur)

19-2 (dou­blure / cas­ca­deur au­to­mo­bile)

X-Men: Days of Fu­ture Past (cas­ca­deur)

Pom­peii (dou­blure / cas­ca­deur / co­or­do­na­teur de ba­tailles) As­sas­sin’s Creed IV: Black Flag (co­or­do­na­teur de ba­tailles)

PAR­COURS ET EX­PÉ­RIENCE

Cette pas­sion pour les arts mar­tiaux et le mé­tier de cas­ca­deur au ci­né­ma re­monte à son en­fance, alors qu’il dé­cou­vrait sur le pe­tit écran le ta­lent des plus grandes ve­dettes de la pro­fes­sion. « Lorsque j’avais 4 ou 5 ans, comme beau­coup de jeunes de ma gé­né­ra­tion, je re­gar­dais les films de Bruce Lee et de Ja­ckie Chan, et j’étais tout sim­ple­ment émer­veillé. Je me di­sais que c’était ça que je vou­lais faire plus tard dans la vie », se rap­pelle Jean-Fran­çois.

Ain­si, dès l’en­fance, il s’est mis au karaté. Il a pro­gres­sé au fil des an­nées, jus­qu’à de­ve­nir, entre 18 et 21 ans, cham­pion du monde. Alors qu’il en­vi­sage de prendre sa retraite, il ap­prend en 2005 que le tour­nage du film 300 s’amorce à Mon­tréal. Son rêve de jeu­nesse re­fait alors sur­face. « Je me suis que c’était le temps de faire le saut. Je connais­sais à l’époque Jean Fre­nette, qui est lui-même co­or­don­na­teur de cas­cades au ci­né­ma. Il est de­ve­nu mon men­tor et m’a per­mis de dé­bu­ter dans le mé­tier », ex­plique Jean-Fran­çois. SUR LES PLA­TEAUX

Ain­si, au fil des an­nées, Jean-Fran­çois a dé­ve­lop­pé ses tech­niques et s’est bâ­ti une so­lide ré­pu­ta­tion dans le mi­lieu. Pour lui, fré­quen­ter les grandes ve­dettes d’Hol­ly­wood fait par­tie du quo­ti­dien. « Cette an­née, j’étais dans le film XXX, que l’on ver­ra sur grand écran l’an pro­chain. Je me suis aus­si bat­tu avec Jen­ni­fer La­wrence pour le film Mo­ther . Au dé­but de l’an­née, je me suis fait don­ner une ra­clée par Don­nie Yen à To­ron­to. Dans les an­nées pas­sées, j’ai aus­si tour­né avec Hugh Ja­ck­man, j’ai dou­blé Kit Har­ring­ton de Games of Th­rones et Claude Le­gault, ici, au Qué­bec », énu­mère-t-il.

L’un de ses élèves na­tif de Notre-Da­mede-l’Île-Per­rot, Francis Li­moges, connait lui aus­si beau­coup de suc­cès dans le do­maine. Il a tra­vaillé à titre de cas­ca­deur sur di­verses pro­duc­tions, dont Im­mor­tals, Po­wer Ran­ger et As­sas­sin’s Creed.

« Les ve­dettes ont cha­cune leurs par­ti­cu­la­ri­tés. Mais de fa­çon gé­né­rale, elles sont vrai­ment ac­ces­sibles. Nous de­vons ré­pé­ter en leur com­pa­gnie, donc nous avons tou­jours un bon contact avec elles », sou­ligne Jean-Fran­çois.

SÉ­MI­NAIRE POUR TOUS

Sa­me­di, dans le lo­cal de Karaté Spor­tif, des élèves is­sus de toutes les tranches d’âges se sont prê­té au jeu, et ont pra­ti­qué dif­fé­rentes tech­niques de cas­cade. Ré­ac­tions de base, cho­ré­gra­phies de com­bat, chutes… l’ob­jec­tif était de s’ini­tier à ce do­maine, mais sur­tout d’avoir du plai­sir. Un autre ate­lier de ce genre se­ra of­fert en jan­vier 2017 chez Karaté Spor­tif Vaudreuil.

STÉPHANIE LA­CROIX

PHO­TO GUILLAUME DE CHAN­TAL

Ren­dez-vous sur le www.vau­dreuil­sou­langes.tv pour un aper­çu en vi­déo du cours d’in­tro­duc­tion au mé­tier de cas­ca­deur of­fert chez Karaté Spor­tif Vaudreuil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.