Ré­éva­luer les ré­per­cus­sions du ma­ga­si­nage en ligne

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

C’est d’au­tant plus vrai lors du —COM­MERCES week-end du Ven­dre­di fou (Black Fri­day) et du Cy­ber­lun­di, mais cette ten­dance peut avoir des mé­faits sur l’éco­no­mie ca­na­dienne.

Les grandes marques in­ter­na­tio­nales sont les prin­ci­pales bé­né­fi­ciaires du com­merce en ligne. Les pe­tites en­tre­prises lo­cales pos­sèdent ra­re­ment un site tran­sac­tion­nel et cer­taines n’ont même au­cune pré­sence nu­mé­rique, lais­sant aux grandes en­tre­prises le loi­sir d’em­po­cher des dol­lars d’ici et de les trans­fé­rer hors des fron­tières. Pour cer­tains spé­cia­listes, il est es­sen­tiel que les consom­ma­teurs com­prennent les consé­quences de leurs dé­ci­sions d’achat et qu’ils en­vi­sagent des op­tions al­ter­na­tives. Pour eux il est im­por­tant de sen­si­bi­li­ser da­van­tage les consom­ma­teurs aux im­pacts éco­no­miques et so­ciaux de leurs achats, et à les en­cou­ra­ger à chan­ger leurs com­por­te­ments, en ache­tant dans des com­merces ayant pi­gnon. Les en­tre­prises lo­cales sont re­con­nues pour contri­buer à la vi­ta­li­té et au dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique des com­mu­nau­tés. Pen­dant le ma­ga­si­nage des fêtes, il faut pen­ser aux ré­per­cus­sions de ses achats. Par­fois, plu­tôt que de se rendre sur In­ter­net pour com­man­der en ligne, il est pos­sible d’al­ler faire un tour dans les pe­tites en­tre­prises de son quar­tier. On y trou­ve­ra des pe­tits tré­sors et des ca­deaux des plus ori­gi­naux.

De­puis les ré­centes avan­cées des sites et des ap­pli­ca­tions de ma­ga­si­nage en ligne, de plus en plus de consom­ma­teurs font leurs achats dans le confort de leur sa­lon sans même pen­ser à ex­plo­rer les bou­tiques de leur quar­tier.

PHOTOTHÈQUE

L’achat lo­cal, chez des com­mer­çants lo­caux ou chez les grandes ban­nières qui em­bauchent les gens d’ici, est im­por­tant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.