Une fi­gure connue de la ré­gion tire sa ré­vé­rence

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Le bu­reau de la dé­pu­tée de Vaudreuil Ma­rie-Claude

Ni­chols an­nonce le dé­part à la re­traite d’Odette Lalonde, at­ta­chée politique. Après 26 ans de ser­vice, elle tire sa ré­vé­rence.

De­puis les 26 der­nières —COM­MU­NAU­TÉ an­nées, Odette Lalonde a agi à titre d’at­ta­chée politique pour Ma­rie-Claude Ni­chols, ain­si que pour ses pré­dé­ces­seurs, Yvon Mar­coux, an­cien mi­nistre et Da­niel John­son, an­cien pre­mier mi­nistre. Elle a été un sup­port im­por­tant dans la cir­cons­crip­tion de Vaudreuil pour les élus et pour l’en­semble des ci­toyens.

Son dé­part pré­ma­tu­ré est mo­ti­vé par des pro­blèmes de san­té ré­cents.

« C’est une dé­ci­sion qui n’est pas fa­cile à prendre, mais après y avoir mû­re­ment ré­flé­chi et compte te­nu de mes pro­blèmes de san­té, j’en suis ve­nu à la conclu­sion que c’était le mieux à faire pour moi. Je suis fière du tra­vail ac­com­pli et je me sens pri­vi­lé­giée d’avoir ac­com­pa­gné des élus com­pé­tents et pas­sion­nés. Je re­mer­cie Ma­rie-Claude Ni­chols pour la confiance qu’elle m’a té­moi­gnée ain­si que ses deux pré­dé­ces­seurs au cours des 26 der­nières an­nées. Je quitte l’es­prit en paix et avec la sa­tis­fac­tion du de­voir ac­com­pli », a dé­cla­ré Odette Lalonde.

IN­CON­TOUR­NABLE

Au fil des ans, elle est de­ve­nue un in­con­tour­nable de la scène politique lo­cale. « Elle fai­sait par­tie de mes condi­tions pour me lan­cer en politique provinciale en 2014, re­late l’an­cienne mai­resse de Notre-Da­mede-l’Île-Per­rot Ma­rie-Claude Ni­chols. J’avais clai­re­ment fait com­prendre aux membres du parti que je ne me por­te­rais pas can­di­date si Odette Lalonde n’était pas mon bras droit. Elle connaît tout le monde sur le ter­rain, mais aus­si à Qué­bec. C’était fa­cile d’éta­blir des liens avec d’autres bu­reaux de cir­cons­crip­tions avec elle. Je peux dire que c’était en quelque sorte ma bous­sole. »

La dé­pu­tée confie que le choc a été bru­tal pour elle lorsque la dé­ci­sion d’Odette Lalonde lui a été confir­mée. Elle a tou­te­fois des bons mots pour son an­cienne ad­jointe.

« Je tiens à re­mer­cier Odette Lalonde pour ses 26 an­nées au ser­vice du bu­reau de la cir­cons­crip­tion de Vaudreuil. Elle était une em­ployée loyale et dé­vouée, au­tant pour ses col­lègues que pour le bien-être des ci­toyens de notre ré­gion. C’est un dé­part qui nous af­fecte tous, car sa connais­sance ap­pro­fon­die des dos­siers était d’une grande aide pour moi et pour ses col­lègues. Nous res­pec­tons sa dé­ci­sion et nous sa­vons qu’elle mé­rite gran­de­ment ce re­pos, mais les portes de notre bu­reau lui se­ront tou­jours ou­vertes, c’était sa deuxième mai­son. En politique, on tra­vaille sept jours sur sept. Alors je cô­toyais Odette tout le temps. Elle fait main­te­nant par­tie de la fa­mille », ex­plique la dé­pu­tée de Vaudreuil.

— C.C.J.

PHO­TO BU­REAU DE MA­RIE-CLAUDE NI­CHOLS

Odette Lalonde (deuxième à par­tir de la gauche) en­tou­rée des an­ciens dé­pu­tés et de l’ac­tuelle dé­pu­tée de la cir­cons­crip­tion de Vaudreuil : Da­niel John­son, Ma­rie-Claude Ni­chols et Yvon Mar­coux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.