Et si vous ai­diez votre en­fant à de­ve­nir pro­prié­taire?

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

En tant que pa­rent, vous pou­vez sou­te­nir votre fils ou votre fille pour l’achat d’une pre­mière mai­son.

Mais —IM­MO­BI­LIER at­ten­tion, cer­tains as­pects sont à prendre en consi­dé­ra­tion :

1. AI­DER À LA MISE DE

FONDS

Don­ner un coup de pouce en ar­gent li­quide est une ex­cel­lente idée… en au­tant que vos fi­nances vous le per­mettent!

2. DE­VE­NIR

COPROPRIÉTAIRE

Vous êtes dé­jà pro­prié­taire? Pru­dence. Lors de la re­vente, la mai­son de votre en­fant pour­ra être sou­mise à l’im­pôt sur le gain en ca­pi­tal si elle est consi­dé­rée comme votre ré­si­dence se­con­daire.

3. COSIGNER

L’EM­PRUNT HYPOTHÉCAIRE

Lorsque vous ac­cep­tez d’être en­dos­seur, vous de­ve­nez res­pon­sable de l’em­prunt hypothécaire au même titre que votre en­fant. À pros­crire si votre pro­gé­ni­ture n’a pas de re­ve­nus stables ou s’il a ten­dance à ne pas être à ses af­faires…

Un conseil : avant de vous en­ga­ger, pre­nez le temps de ré­flé­chir… et de cal­cu­ler! — H.C.

PHOTOTHÈQUE

L’aide fi­nan­cière n’est pas le seul type d’ap­pui qu’un pa­rent peut ap­por­ter à ses en­fants.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.