Les pré­fets de la Mon­té­ré­gie in­ter­pellent le gou­ver­ne­ment du Québec au su­jet du FARR

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Les pré­fets de la Mon­té­ré­gie, plus grande ré­gion ad­mi­nis­tra­tive du Québec, de­mandent au gou­ver­ne­ment du Québec de confier aux MRC la ges­tion du Fonds d’aide au rayon­ne­ment des ré­gions (FARR) se­lon le prin­cipe de la res­pon­sa­bi­li­té ac­crue des élus ins­crit dans le pro­jet de loi 122 dé­po­sé le 6 dé­cembre à l’As­sem­blée na­tio­nale

Le FARR, ins­ti­tué lors du —PO­LI­TIQUE dé­pôt du pro­jet de loi 122, se­ra fi­nan­cé, à terme, à la hau­teur de 100 M$ an­nuel­le­ment. Pour les pré­fets de la Mon­té­ré­gie, cette nou­velle en­ve­loppe doit être dé­ployée se­lon les prio­ri­tés lo­cales et ré­gio­nales et seules les MRC, pa­lier de gou­ver­nance re­con­nu, sont ca­pables de re­grou­per les dif­fé­rents par­te­naires com­po­sant les col­lec­ti­vi­tés dans une dé­marche com­mune de dé­ve­lop­pe­ment. Les MRC sont à l'af­fût des be­soins, elles sont do­tées des struc­tures ad­mi­nis­tra­tives né­ces­saires pour gé­rer les fonds, le gou­ver­ne­ment leur ayant d’ailleurs confié la ges­tion du nou­veau Fonds de dé­ve­lop­pe­ment des ter­ri­toires (FDT) l’an der­nier. Lorsque la réa­li­sa­tion d’un pro­jet né­ces­site une in­ter­ven­tion sur le ter­ri­toire d’une ré­gion, les MRC sont éga­le­ment les mieux ha­bi­li­tées pour ef­fec­tuer des choix res­pec­tant à la fois la vo­lon­té des col­lec­ti­vi­tés et des in­ter­ve­nants ré­gio­naux, et ce dans le res­pect des règles gou­ver­ne­men­tales.

À cet ef­fet, ils ont adop­té une ré­so­lu­tion, qui par­tage la po­si­tion maintes fois ré­ité­rée par le gou­ver­ne­ment, à sa­voir qu’il n’est pas né­ces­saire de créer de nou­velles struc­tures ou pro­ces­sus com­plexes. La MRC est le pa­lier re­con­nu, il doit pou­voir agir. « Le pre­mier mi­nistre, Phi­lippe Couillard, a dé­cla­ré que les MRC sont le bon ni­veau pour le dé­ve­lop­pe­ment ré­gio­nal et cette orien­ta­tion doit se re­flé­ter dans toutes les dé­ci­sions gou­ver­ne­men­tales, sur­tout en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique », a dé­cla­ré Paul Viau, pré­sident de la Table de concer­ta­tion des pré­fets de la Mon­té­ré­gie et pré­fet de la MRC des Jar­dinsde-Na­pier­ville. « Or, l’ab­sence de mo­da­li­tés claires quant à la ges­tion du nou­veau fonds sus­cite des ques­tion­ne­ments lé­gi­times et les élus in­ter­pellent le gou­ver­ne­ment et les dé­pu­tés de l’As­sem­blée na­tio­nale à cla­ri­fier cette ques­tion le plus ra­pi­de­ment pos­sible », a ajou­té Paul Viau. « Comme pré­fets de la Mon­té­ré­gie, nous de­man­dons au gou­ver­ne­ment du Québec d’agir pour le bien des ré­gions et de rendre ces fonds dis­po­nibles ra­pi­de­ment. Nous de­man­dons que le gou­ver­ne­ment suive la voie qu’il a lui-même tra­cée, que ces sommes, dé­diées au dé­ve­lop­pe­ment ré­gio­nal, tran­sigent par le Fonds de dé­ve­lop­pe­ment des ter­ri­toires (FDT) et soient ad­mi­nis­trées par nos MRC se­lon les be­soins de nos conci­toyens » af­firment en­semble les 14 pré­fets et un élu de l’ag­glo­mé­ra­tion de Lon­gueuil réunis afin de faire ré­son­ner la voix de la Mon­té­ré­gie jus­qu’à Québec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.