L’École des Étriers dé­jà bien en­ra­ci­née

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Le per­son­nel et les élèves de la toute nou­velle école pri­maire de Saint-La­zare ont mis le pa­quet le 13 dé­cembre, pour ex­pri­mer leur fier­té et leur sen­ti­ment d’ap­par­te­nance dé­jà bien dé­ve­lop­pé. Bien­ve­nue à l’École des Étriers!

Des re­pré­sen­tants de la —ÉDU­CA­TION com­mis­sion sco­laire et des élus pro­vin­ciaux et mu­ni­ci­paux ont eu la chance mar­di de vi­si­ter l’École pri­maire des Étriers à Saint-La­zare, dans le cadre d’une ac­ti­vi­té spé­ciale d’inau­gu­ra­tion.

En sep­tembre 2015, la toute pre­mière co­horte d’un peu plus de 260 jeunes a fait son en­trée dans cette école pri­maire, si­tuée dans un sec­teur ré­si­den­tiel en plein dé­ve­lop­pe­ment; le pro­jet Ci­té-des-Champs, en bor­dure du che­min Sainte-An­gé­lique. À terme, l’école ac­cueille­ra tou­te­fois 500 éco­liers la­za­rois, ré­par­tis dans 21 classes.

« La ville de Saint-La­zare est la deuxième plus jeune du Québec. Chez nous, 31 % de la po­pu­la­tion est âgée de moins de 20 ans. L’ar­ri­vée d’une nou­velle école était donc un réel be­soin pour cette jeu­nesse en plein dé­ve­lop­pe­ment », a in­di­qué le maire de Saint-La­zare, Ro­bert Gri­mau­do.

PRO­JET D’EN­VER­GURE

Pour réa­li­ser ce pro­jet de 11 M $, la Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs a pu comp­ter sur un ap­pui de taille du gou­ver­ne­ment pro­vin­cial. En ef­fet, un sou­tien gou­ver­ne­men­tal de 10,2 M $ avait été pré­vu au Plan qué­bé­cois des in­fra­struc­tures 2013-2023.

« Grâce à cette nou­velle école, Saint-La­zare dis­pose main­te­nant de l’es­pace né­ces­saire

et des meilleures condi­tions pour que les en­fants vivent une ex­pé­rience sco­laire des plus en­ri­chis­santes dans un en­vi­ron­ne­ment at­trayant et adap­té à leur ap­pren­tis­sage. Je m’en ré­jouis pour toutes les fa­milles du sec­teur », a lais­sé sa­voir Sé­bas­tien Proulx, mi­nistre de l’Édu­ca­tion, du Loi­sir et du Sport mi­nistre de la Fa­mille.

L’École des Étriers a été conçue pour ré­pondre aux prin­cipes éco­éner­gé­tiques et au dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

UNE EX­PÉ­RIENCE ÉTON­NANTE

Le 13 dé­cembre, tout a été pen­sé pour faire vivre aux convives une ex­pé­rience in­ou­bliable.

D’abord, le groupe d’in­vi­tés a eu droit à une vi­site gui­dée de l’école. Dès la pre­mière pièce vi­si­tée, la ca­fé­té­ria lu­mi­neuse et spa­cieuse, les vi­si­teurs ont no­té quelque chose de par­ti­cu­lier. Quatre élèves, en train de dé­gus­ter leur re­pas du mi­di, fi­gés en sta­tues. Plus loin, dans le cor­ri­dor, d’autres élèves fi­gés dans le temps, en di­rec­tion de leur salle de classe. Dans les classes, les éco­liers et leurs en­sei­gnantes étaient éga­le­ment en sta­tues, en pleines tâches quo­ti­diennes. Le per­son­nel et les élèves avaient or­ga­ni­sé ce man­ne­quin chal­lenge pour les in­vi­tés, et avaient vi­si­ble­ment tout ro­dé au quart de tour. Le groupe de vi­si­teurs était sous le charme, ra­vi de cette ini­tia­tive ori­gi­nale et mo­bi­li­sa­trice pour l’en­semble de l’école.

LES AL­LO­CU­TIONS

Réunis au gym­nase à la suite de cette vi­site des plus éton­nantes, les in­vi­tés et les élèves ont pris place pour la pé­riode des dis­cours.

Lu­cie Char­le­bois, mi­nistre res­pon­sable de la ré­gion de la Mon­té­ré­gie et dé­pu­tée de Sou­langes, a pris la pa­role.

« Une école, c’est le coeur d’une com­mu­nau­té, mais aus­si un mi­lieu de vie où l’on ap­prend et où l’on s’épa­nouit sur le plan per­son­nel et so­cial. En ren­dant pos­sible la construc­tion de cette école, le gou­ver­ne­ment montre qu’il se sou­cie du bien-être des en­fants et des fa­milles, de plus en plus nom­breux à s’ins­tal­ler dans cette ville », a-t-elle dit, avant de pro­cé­der à la coupe du ru­ban of­fi­cielle.

Elle a d’ailleurs pro­fi­té d’une en­tre­vue ac­cor­dée à VI­VA mé­dia par la suite, pour sou­li­gner les ef­forts et l’en­ga­ge­ment des en­fants dans la pré­pa­ra­tion de l’inau­gu­ra­tion. « Ça a été un mo­ment vrai­ment ma­gique grâce aux élèves qui nous ont fait vivre une si belle ex­pé­rience », a-t-elle dit.

— STÉ­PHA­NIE LA­CROIX

PHOTO STÉ­PHA­NIE LA­CROIX

Le nom de l’École des Étriers avait été choi­si à l’is­su d’un concours lan­cé au­près des ci­toyens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.