Les Sy­riens par­rai­nés en­core loin d’ar­ri­ver

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La mi­nistre de l’Im­mi­gra­tion —COM­MU­NAU­TÉ Kath­leen Weil a an­non­cé, il y a deux se­maines, qu’au­cune de­mande de par­rai­nage de Sy­riens ne se­ra ac­cep­tée après le 26 jan­vier. Cette me­sure est mise de l’avant afin de per­mettre de trai­ter les 10 000 de­mandes de per­sonnes ré­fu­giées dé­jà en cours, par­mi les­quelles se trouvent celles du co­mi­té de Vaudreuil-Do­rion et de L’Île-Per­rot.

PRO­CES­SUS AF­FEC­TÉ

Mar­tin Bel­le­rose, frère pas­to­ral de mi­grants et membre du co­mi­té pour le par­rai­nage des ré­fu­giés sy­riens, confirme que les fa­milles par­rai­nées ne sont pas en­core ar­ri­vées. Le co­mi­té, qui tra­vaille avec le Ser­vice Jé­suite pour les Ré­fu­giés dans ce pro­jet de par­rai­nage, avait d’abord cru les ac­cueillir en dé­cembre ou en jan­vier.

« Le pro­ces­sus suit son cours. C’est le pro­ces­sus en gé­né­ral qui est af­fec­té. De­puis qu’on a dé­po­sé la de­mande, c’est en cours . Comme c’est par an­née, on ne sait pas où ils en sont dans le pro­ces­sus et s’ils vont faire par­tie des quo­tas de cette an­née. On peut an­ti­ci­per que les pro­cé­dures peuvent prendre en­core de 6 à 24 mois », ex­plique Mar­tin Bel­le­rose à pro­pos de leur de­mande, la­quelle avait été dé­po­sée à la fin du mois de mars 2016. La fa­mille pour­rait donc ar­ri­ver seule­ment en 2018.

Les membres des fa­milles sy­riennes ont été ac­cep­tés comme per­sonnes par­rai­nées. Comme il est dif­fi­cile d’ob­te­nir des nou­velles fraîches, les der­niers dé­tails ob­te­nus par le co­mi­té re­montent au mois de no­vembre 2016. Les fa­milles, se trou­vant au Li­ban, n’au­raient pas en­core pas­sé ses exa­mens mé­di­caux, donc n’au­raient pas leur vi­sa pour le mo­ment.

Les trois fa­milles sy­riennes par­rai­nées par les mi­lieux pa­rois­siaux, com­mu­nau­taires et mu­ni­ci­paux de Vau­dreuilDo­rion et de L’Île-Per­rot ne sont pas en­core ar­ri­vées. Leur dossier est tou­jours

« en cours », mais en­caisse un cer­tain re­tard dû aux dé­lais de trai­te­ment qui ne cessent de s’al­lon­ger.

SUR PAUSE

Le co­mi­té a donc mis sur pause la re­cherche d’un lo­ge­ment et la cueillette des vê­te­ments, car il est im­pos­sible de sa­voir la sai­son à la­quelle la fa­mille ar­ri­ve­ra et quelles gran­deurs de vê­te­ments por­te­ront les en­fants. Le co­mi­té at­ten­dra que les membres des fa­milles aient leur vi­sa avant de re­lan­cer les col­lectes et la re­cherche d’un en­droit pour les lo­ger.

« Le co­mi­té est dé­çu, mais pas dé­cou­ra­gé. On au­rait bien vou­lu les ac­cueillir en dé­cembre. Quand on at­tend quel­qu’un pour une date et qu’il ar­rive après, c’est plate », sou­ligne Mar­tin Bel­le­rose, confir­mant que la cam­pagne de fi­nan­ce­ment va bon train, puis­qu’en­vi­ron 60 000 $ ont été amas­sés sur les 75 000 $ né­ces­saires pour as­su­rer le bien-être de la fa­mille pen­dant leur pre­mière an­née au Qué­bec. Le Ser­vice Jé­suite pour les Ré­fu­giés or­ga­nise une soi­rée d’in­for­ma­tion gra­tuite sur la si­tua­tion en Sy­rie, ce mer­cre­di à 19 h, à la mai­son Bel­lar­min si­tuée au 25, rue Jar­ry Ouest (coin St-Laurent).

CA­RO­LINE BONIN

PHO­TO VERVERIDIS VASILIS / SHUTTERSTOCK, INC.

Le dé­lai de trai­te­ment du dossier des fa­milles sy­riennes par­rai­nées par le co­mi­té lo­cal s’étire.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.