Se­maine na­tio­nale de pré­ven­tion du sui­cide

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Pour l’oc­ca­sion, l’As­so­cia­tion —SO­CIÉ­TÉ qué­bé­coise de pré­ven­tion du sui­cide (AQPS) or­ga­nise des ac­ti­vi­tés de sen­si­bi­li­sa­tion un peu par­tout dans la pro­vince sur le thème « T’es im­por­tant-e pour nous. Le sui­cide n’est pas une op­tion. » L’AQPS vise prin­ci­pa­le­ment à faire connaître les res­sources d’aide exis­tantes et à en­cou­ra­ger la po­pu­la­tion à se mo­bi­li­ser pour contrer ce fléau qui af­fecte en­core trop de Qué­bé­cois. À ce su­jet, sa­viez-vous qu’à l’échelle ca­na­dienne le Qué­bec se range au troi­sième rang des pro­vinces où le taux de sui­cide est le plus éle­vé? Ici, ce phé­no­mène alar­mant en­traîne plus de 1100 dé­cès chaque an­née et re­pré­sente la troi­sième cause de dé­cès, après les can­cers et les ma­la­dies du coeur, par­mi la po­pu­la­tion âgée de 18 à 64 ans (source : Ins­ti­tut na­tio­nal de san­té pu­blique du Qué­bec).

AJOUTEZ VOTRE VOIX

Lors­qu’il est ques­tion d’ai­der une per­sonne qui est confron­tée à la dé­tresse psy­cho­lo­gique, tout le monde peut faire une dif­fé­rence, et ce, que ce soit à la mai­son, à l’école ou en mi­lieu de tra­vail. Alors, ajoutez votre voix à celles des mil­liers de pro­fes­sion­nels, de bé­né­voles, de pa­rents, d’amis et de col­lègues qui ont à coeur la pré­ven­tion du sui­cide — plus de 44 000 Qué­bé­cois ont dé­jà pris po­si­tion en si­gnant la dé­cla­ra­tion de l’AQPS au www.aqps.in­fo/sen­ga­ger.

LE TOUR­NANT

Dans la ré­gion, un or­ga­nisme vient en aide aux gens dans le be­soin. Leur mis­sion. Ac­cueillir et ac­com­pa­gner dans leur dé­marche vers un mieux-être, les per­sonnes dont la san­té men­tale est per­tur­bée et qui souffrent de dé­tresse émo­tion­nelle et ain­si les ai­der à don­ner un sens à leur vie à tra­vers la dé­fi­ni­tion et la réa­li­sa­tion de leurs pro­jets. Une ligne d’in­ter­ven­tion de crise et de pré­ven­tion du sui­cide est ou­verte en tout temps et un ser­vice d’hé­ber­ge­ment pro­vi­soire est dis­po­nible. Pour toute ques­tion, on com­pose le 1 866APPELLE.

Du 29 jan­vier au 4 fé­vrier 2017 se tien­dra la

27e Se­maine na­tio­nale de pré­ven­tion du sui­cide.

LE DEUIL

Lorsque nous avons be­soin d’aide, le pre­mier pas est le plus dif­fi­cile à faire. La peur d’être ju­gé, la honte, le sen­ti­ment qu’il n’y a plus rien à faire et le sen­ti­ment de culpa­bi­li­té sont des fac­teurs qui rendent dif­fi­cile la de­mande d’aide. Pour­tant, cette dé­marche peut faire une énorme dif­fé­rence dans le ré­ta­blis­se­ment. Ain­si, l’or­ga­nisme le Tour­nant pro­pose éga­le­ment un ser­vice d’ac­com­pa­gne­ment pour les per­sonnes en deuil après un sui­cide. Des groupes de sou­tien peuvent leur être of­ferts.

DES FOR­MA­TIONS

Le Tour­nant offre éga­le­ment des for­ma­tions pour les gens sou­hai­tant ve­nir en aide aux per­sonnes dans le be­soin, dans le cadre de leur em­ploi ou non. La pre­mière, In­ter­ve­nir au­près de la per­sonne sui­ci­daire à l’aide de bonnes pra­tiques, est axée sur le dé­ve­lop­pe­ment des dif­fé­rentes com­pé­tences spé­ci­fiques à une in­ter­ven­tion com­plète et adap­tée au­près d’une per­sonne sui­ci­daire. Me­sures post­ven­tion quant à elle vise prin­ci­pa­le­ment à iden­ti­fier la dé­marche et la sé­quence d’in­ter­ven­tion à la suite d’un sui­cide afin de mi­ni­mi­ser les im­pacts dans le mi­lieu. Une autre for­ma­tion vise à per­mettre au par­ti­ci­pant de com­prendre le sui­cide, de re­pé­rer la per­sonne vul­né­rable au sui­cide, de dé­ter­mi­ner si le re­pé­rage est po­si­tif ou né­ga­tif et de dé­ter­mi­ner les me­sures de pro­tec­tion re­quises.

PHOTOTHÈQUE

Au Qué­bec, le sui­cide est la troi­sième cause de dé­cès après les can­cers et les ma­la­dies du coeur.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.