Vic­toire de Lafrenière et an­nonce im­por­tante

L'Etoile - - SPORTS -

Fran­cis Lafrenière (14-5-2) s’est im­po­sé pour une 11e fois de suite sa­me­di à la TOHU lors­qu’il a vain­cu le Mexi­cain Ma­nuel Gar­cia (15-13-2) par K.-O. tech­nique après 1:04 au 7e round. Le pu­gi­liste de Co­teau-du-Lac a li­vré une per­for­mance do­mi­nante et qua­si­ment par­faite face au Mexi­cain dès le pre­mier son de cloche.

Ce­lui que l’on sur­nomme « The —BOXE people’s champ » a en­tre­pris le com­bat avec la même agres­si­vi­té qu’on lui connaît de­puis dé­jà quelques an­nées. Dès le dé­part, il a ten­té de sor­tir son ad­ver­saire de sa zone de confort en s’ap­pro­chant à quelques pouces de lui. Le cham­pion des titres IBF In­ter­na­tio­nal et C.P.B.C. chez les poids moyens a mar­te­lé son ad­ver­saire d’un bout à l’autre du com­bat, ne lui lais­sant au­cune chance de ré­pli­quer.

UNE MÂCHOIRE DE GRANITE

Bien qu’il n’ait pas su trou­ver la ré­ponse à l’énigme Lafrenière, Gar­cia a dé­mon­tré que sa mâchoire était ca­pable de ré­sis­ter beau­coup plus long­temps aux as­sauts de Fran­cis que cer­tains l’au­raient cru.

« Le gars était “tough” et on le sa­vait, a dé­cla­ré Lafrenière après le com­bat. Hon­nê­te­ment, il était même plus co­riace qu’on le pen­sait, a-t-il en­suite avoué. Il a presque 40 com­bats (si l’on in­clut ses com­bats chez les ama­teurs), c’était un com­bat­tant d’ex­pé­rience. Il a été là tout le long, les Mexi­cains le sont tou­jours. On a don­né un bon spec­tacle aux spec­ta­teurs. Je crois que j’ai peut-être “trop vou­lu”, mais au bout du compte, le match a fi­ni en ma fa­veur. »

UNE AN­NONCE IM­POR­TANTE

Des re­pré­sen­tants du Groupe Yvon Mi­chel (GYM) se sont pré­sen­tés sur le ring à la fin du ga­la afin d’y faire une an­nonce ma­jeure quant au pro­chain com­bat de Fran­cis. Une en­tente a été conclue entre ces der­niers et Rixa Pro­mo­tions, le pro­mo­teur de Lafrenière. Cette en­tente per­met­tra au boxeur de 28 ans de se battre lors du ga­la or­ga­ni­sé par GYM le 24 fé­vrier au Centre Vi­déo­tron de Qué­bec. Son ad­ver­saire se­ra l’Amé­ri­cain Mar­cus Willis. Fran­cis met­tra en jeu son titre IBF In­ter­na­tio­nal des poids moyens, en plus de lut­ter pour la cein­ture NABO des poids moyens. L’ob­ten­tion d’un tel titre nord-amé­ri­cain lui per­met­te­rait de per­cer le top 15 mon­dial WBO dans sa ca­té­go­rie.

« Je veux pré­sen­ter, le 24 fé­vrier, le plus gros spec­tacle de l’an­née, a an­non­cé le pré­sident de GYM, Yvon Mi­chel. J’ai dé­jà un com­bat ex­tra­or­di­naire pour la fi­nale (Lu­cian Bute contre Elei­der Al­va­rez), mais je veux que les spec­ta­teurs pré­sents aient droit à une ex­pé­rience client su­pé­rieure et je veux avoir les meilleurs com­bats pos­sible. Pour moi, Fran­cis Lafrenière est l’un des boxeurs les plus spec­ta­cu­laires au Qué­bec pré­sen­te­ment et je suis ex­trê­me­ment fier d’avoir conclu cette en­tente. » L’ac­cord au­rait pu tom­ber à l’eau si Fran­cis Lafrenière s’était in­cli­né sa­me­di, lui qui n’était pas sup­po­sé être la tête d’af­fiche de ce ga­la, mais qui a ac­cep­té de « sau­ver la soi­rée » pour Rixa Pro­mo­tions, qui se re­trou­vait les mains vides suite à la bles­sure du La­val­lois Erik Ba­zi­nyan.

« Rixa a tou­jours été là pour moi, donc je suis tou­jours là pour eux », a-t-il dé­cla­ré.

BEAU­COUP D’AM­BIANCE

Plu­sieurs par­ti­sans de Fran­cis se sont dé­pla­cés jus­qu’à la TOHU pour en­cou­ra­ger leur fa­vo­ri. Fi­dèle à son ha­bi­tude « The people’s champ » a te­nu à les re­mer­cier suite à sa vic­toire.

« Je sens tou­jours la foule en ar­rière de moi et j’es­père qu’ils vont me suivre à Qué­bec. Ça va être quelque chose de grand si on gagne ça. On s’en va là-bas et on va tout cas­ser! »

PHO­TO STÉ­PHA­NIE LACROIX

Fran­cis Lafrenière n’ ya pas été de main morte de­vant son ad­ver­saire qui n’a pu en­cais­ser jus­qu’à la li­mite ,l af orce de frappe du Sou­lan­geois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.