Voyage pour les en­fants

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Se­lon Ariane Gauthier, qui per­son­ni­fie —SPEC­TACLE

Ari Cui Cui de­puis cinq ans, la dif­fé­rence avec un spec­tacle en salle, c’est par­ti­cu­liè­re­ment l’in­ti­mi­té que ce­la per­met. Le son est bon, les en­fants sont bien as­sis et ils sont plus at­ten­tifs à ce qui se passe sur scène.

« Ce spec­tacle, c’est un voyage gour­mand au­tour du monde. C’est un spec­tacle où il y a toutes sortes de chan­sons, mais c’est beau­coup dans l’ap­pren­tis­sage aus­si. On ap­prend des vraies choses sur l’Afrique quand Ari Cui Cui voyage en Afrique. On ap­prend, aus­si, à dire bon­jour dans sept langues dif­fé­rentes. C’est su­per in­ter­ac­tif », lance Ariane Gauthier.

Le pu­blic vi­sé est as­sez large, soit de 0 à 10 ans. Les chan­sons très douces plaisent aux bé­bés, alors que les plus vieux se laissent sé­duire par l’his­toire et la robe na­celle d’Ari Cui Cui, alors qu’elle sort de sa cui­sine pour par­tir à l’aven­ture. Son aco­lyte le bou­lan­ger joyeux se joint lui aus­si au voyage.

« Une de mes ins­pi­ra­tions pour ce disque et ce spec­tacle, c’est des voyages en fa­mille qu’on a faits en Asie. Lorsque mon fils avait trois ans, mon chum (Matt Laurent) jouait Qua­si­mo­do dans Notre-Dame de Pa­ris par­tout en Asie. C’était pour le tra­vail de pa­pa, mais moi j’étais cu­rieuse. Je me pro­me­nais par­tout dans les villes avec mon fils et j’étais en contact avec les cultures », sou­ligne Ariane Gauthier.

ATTIRÉE PAR LE MONDE

En plus d’être chan­teuse et co­mé­dienne, Ariane Gauthier est aus­si porte-pa­role de Vi­sion mon­diale. Drôle de coïn­ci­dence, ce nou­veau par­te­na­riat s’est pré­sen­té à elle au mo­ment où elle ve­nait juste de ter­mi­ner l’en­re­gis­tre­ment de son disque Ari Cui Cui mi­jote un voyage. Une amie à elle, qui tra­vaille pour l’or­ga­nisme, les a mis en contact. « J’ai beau­coup voya­gé. Les pays que je vi­site dans le spec­tacle, j’y suis vrai­ment al­lée. J’ai fait aus­si beau­coup de dé­ve­lop­pe­ment in­ter­na­tio­nal quand j’étais plus jeune. Le cô­té so­cial m’a tou­jours beau­coup in­té­res­sé », ex­plique-t-elle à pro­pos de son im­pli­ca­tion.

Les cultures, les plats et les langues des autres pays la fas­cinent. Elle parle dé­jà es­pa­gnol. D’ailleurs, elle a in­ter­pré­té sa chan­son Je t’aime en es­pa­gnole lors­qu’elle a été au Ni­ca­ra­gua. Une belle ma­nière de prendre contact avec les gens, se­lon elle. Par­mi ses pro­jets, elle ché­rit ce­lui de chan­ter dans plu­sieurs langues, mais avec l’an­née mou­ve­men­tée qui s’amorce ce­la risque d’at­tendre un peu.

Ari Cui Cui mi­jote un voyage est le deuxième spec­tacle d’Ari Cui Cui, la cui­si­nière pré­fé­rée des en­fants.

Celle qui a fait beau­coup de fes­ti­vals a com­men­cé à trans­po­ser son spec­tacle en salle en 2016. Elle fe­ra es­cale à la salle Al­bert-Du­mou­chel, le 12 fé­vrier pro­chain.

CHEMINEMENT PAR­TI­CU­LIER

Contrai­re­ment à d’autres ar­tistes pour jeune pu­blic, Ari Cui Cui a d’abord com­men­cé sa car­rière par la scène. Les CD et DVD sont ve­nus après. Puis de­puis 2015, les aven­tures de la cui­si­nière ont trou­vé un nou­veau vé­hi­cule pour se rendre jus­qu’aux en­fants : les livres. Son cin­quième vo­lume, Ari Cui Cui à Pa­ris, sor­ti­ra d’ailleurs en fé­vrier dans la sé­rie Miam! la vie.

Avant de voir le spec­tacle ou après en sou­ve­nir, le pu­blic peut se pro­cu­rer en li­brai­rie le livre Ari Cui Cui mi­jote un voyage. Un livre re­pre­nant la même his­toire que le spec­tacle, avec des illus­tra­tions si­gnées Mi­ka.

Pour se pro­cu­rer des billets pour les spec­tacle d’Ari Cui Cui chez Vals­pec contac­tez le 450 373-5794

— CA­RO­LINE BONIN

PHO­TO BEAULIEU ARTISTIK MANAGEMENT

« On n’est pas obli­gé de voya­ger bien loin pour faire de grandes dé­cou­vertes. On peut, aus­si, voya­ger en cui­si­nant à la mai­son », est le mes­sages qu’Ari Cui Cui veut trans­mettre à ses «pe­tits bis­cuits».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.