Se pré­pa­rer au Su­per­bowl

L'Etoile - - SPORTS -

sai­son de sa car­rière, ac­cu­mu­lant 4944 verges par la passe et 38 tou­chés et en ne lan­çant que sept in­ter­cep­tions. Les Pa­triots pré­sentent la dé­fense al­louant le moins de points par match (15,6) dans la NFL. Les Fal­cons de­vront trou­ver la faille dans un sys­tème qui, pour l’ins­tant, semble im­pé­né­trable.

Si l’en­traî­neur-chef, Dan Quinn, et son uni­té of­fen­sive réus­sissent à ga­gner la ba­taille du temps de pos­ses­sion et gardent le bal­lon loin des mains de Tom Bra­dy, les Fal­cons de­vraient être en me­sure d’of­frir à leurs par­ti­sans un pre­mier tro­phée Vince Lom­bar­di.

Le jour­na­liste Re­naud Bour­bon­nais adore le sport. En par­ti­cu­lier le foot­ball. Même si ses Dol­phins ne sont plus de la par­tie, il a ac­cep­té d’ana­ly­ser les forces en pré­sence en vue du Su­pe­bowl LI de di­manche soir.

ET AU MENU

En ce qui me concerne, j’aime bien les Pa­triots, mais j’aime aus­si en­cou­ra­ger les un­der­dogs. Si bien que je ne sais pas pour qui me bran­cher. Entre les deux, mon coeur ba­lance.

Je vais de­voir me concen­trer sur mon menu. Ain­si, tel qu’in­di­qué ce week-end, je vais tes­ter les côtes le­vées de mon ami Jo­ce­lyn.

J’ai aus­si son­gé à concoc­ter un chi­li qui m’a été pro­po­sé par de nom­breux lec­teurs. Je ne sais pas en­core pour le­quel j’op­te­rai ce­pen­dant. Entre toutes ces re­cettes, mon coeur ba­lance. J’ai en­core le temps.

En guise de des­sert, il y au­ra as­su­ré­ment du cho­co­lat. L’hi­ver est sy­no­nyme de cho­co­lat. Brow­nie, gâ­teau, cup­cake, tarte. Mon coeur ba­lance.

Et mon coeur de­vra faire du car­dio après avoir man­gé tout ça. Bon match et bon ap­pé­tit.

PHO­TO JO­SEPH SOHM

On peut dire ou pen­ser ce que l’on veut, mais Tom Bra­dy est tout un joueur de foot­ball qui peut faire presque tout ce qu’il veut sur un ter­rain. Il fau­dra le sur­veiller de près.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.