Intimidation et histoires ressassées

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

De­puis cette fin de —ÉDITORIAL se­maine une courte vi­déo cir­cule sur Fa­ce­book à pro­pos d’un épi­sode d’intimidation qui s’est dé­rou­lé sur le cam­pus de la Ci­té-des-Jeunes.

Qui s’est dé­rou­lé à Vaudreuil-Do­rion, en no­vembre der­nier.

Et qui, de­puis, s’est ré­glé.

Tel­le­ment bien ré­glé que, l’in­ti­mi­dé de la vi­déo est de­ve­nu un ami des in­ti­mi­da­teurs. Main­te­nant, ils se tiennent en­semble. Ils sont co­pains.

Preuve que les in­ter­ven­tions des au­to­ri­tés de la Com­mis­sion sco­laire, de la Ci­té-des-Jeunes ont por­té fruit. Ils ont agi pres­te­ment sur ce dos­sier. Et ils le font sur tous les dos­siers d’intimidation qui leur sont rap­por­tés.

J’ai par­lé à la porte-pa­role de la Com­mis­sion sco­laire des Trois-Lacs, Co­lette Frap­pier.

« Nous agis­sons ra­pi­de­ment lors­qu’un cas nous est rap­por­té. Il y a des ren­contres, des in­ter­ven­tions. Dans ce cas-ci par exemple, qui re­monte à plu­sieurs mois, nous avons ren­con­tré les jeunes et ils ont fait la paix. Tel­le­ment, qu’ils sont amis », ex­plique-t-elle.

Elle sait que le cam­pus est vaste et que des cas se passent sans qu’il n’y ait de té­moins. « C’est cer­tain que lors­qu’il y a de l’intimidation, les jeunes se cachent pour le faire. Dans le vi­déo on men­tionne qu’il n’y a pas d’adultes, de sur­veillants, de pro­fes­seurs. C’est cer­tain que les jeunes at­tendent d’être iso­lés. Mais lorsque ça vient à nos oreilles, nous in­ter­ve­nons sans at­tendre », in­siste Co­lette Frap­pier.

HISTOIRES DE JEUNES

Les mé­dias so­ciaux se sont en­flam­més et des mil­liers de per­sonnes ont com­men­té. Il semble tou­te­fois que les conclu­sions qui doivent être ti­rées de ces évé­ne­ments soient tout autre. La dame qui a re­mis cette vi­déo en ligne au­rait peut-être vé­cu autre chose avec la di­rec­tion de l’école. Con­cer­nant l’un de ses en­fants. Elle agi­rait, se­lon cer­taines sources, par es­prit de ven­geance. Le jeune in­ti­mi­dé à l’époque, il y a quelques mois, n’est pas heu­reux de re­voir ces images. Ça lui fait re­vivre des émo­tions dont il pour­rait se pas­ser. « Per­sonne à l’école, ni les jeunes, ni la di­rec­tion, ni les pa­rents ne sont heu­reux de la si­tua­tion. L’épi­sode était ré­glé. On met sim­ple­ment de l’huile sur le feu et on at­tise les flammes en sor­tant cette vi­déo », pense la re­la­tion­niste. PAS UN FLÉAU

Pour Co­lette Frap­pier, l’intimidation à la Ci­té-des-Jeunes ne se­rait pas un fléau. « C’est cer­tain qu’il y en a, il ne faut pas se fer­mer les yeux, ni même dé­dra­ma­ti­ser. Chaque cas est un cas de trop. Mais quand ça ar­rive, nous gé­rons cas par cas. Comme ça a été fait cette fois », confirme-t-elle.

Lun­di, l’heure était grave à la Ci­té. Ça dis­cu­tait de la ma­nière dont on de­vait gé­rer la si­tua­tion.

Mais ce qui est le plus triste, c’est que l’on au­rait dû pas­ser à autre chose. Des cas plus ac­tuels.

On de­vrait prendre exemple sur ces jeunes qui ont vé­cu une chi­cane entre eux et qui ont pu, à force de dis­cus­sions, de ren­contres avec des adultes aver­tis, de mé­dia­tions, ti­rer un trait sur l’épi­sode et de­ve­nir ca­ma­rades. Il fau­drait que ces jeunes de­viennent la norme et non pas, qu’au contraire, des adultes en­tre­tiennent les flammes de la ran­coeur.

Après tout, même si les faits se sont dé­rou­lés sur le ter­rain de l’école, c’est à la mai­son que l’édu­ca­tion com­mence. Par­lez à vos jeunes. Mon­trez l’exemple. Faites le bien au­tour de vous.

DES IMAGES POUR LE MONTRER Per­son­nel­le­ment je n’ai pas en­core eu la chance de voir le film du Qué­bé­cois Yan En­gland, 1:54.

Mais je me suis in­for­mé, j’ai lu, j’en ai par­lé avec des gens qui l’ont vu, et c’est une mo­rale qu’il faut al­ler cher­cher en re­gar­dant ce film tou­chant.

Pre­nons donc quelques heures de notre vie d’adulte pour le re­gar­der, le voir, l’écou­ter avec nos en­fants.

Pour per­mettre que des épi­sodes d’intimidation ne soient plus to­lé­rés et, même qu’à la base, ils n’ar­rivent plus. Point à la ligne.

DES RESSOURCES ET DES IDÉES www.film­sque­bec.com/films/1-54-ya­nen­gland/ fon­da­tion­jas­min­roy.com/ www.sq.gouv.qc.ca/ www.edu­ca­tion.gouv.qc.ca/com­mis­sions-sco­laires/dos­siers/in­ti­mi­da­tio­net-vio­lence-a-le­cole/ tel­jeunes.com/ac­cueil

L’aide est là. Si tu es in­ti­mi­dé, tends la main, il y a quel­qu’un pour t’ai­der. Il y a quel­qu’un pour toi.

YA­NICK MI­CHAUD

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.