Fran­cis La­fre­nière : nou­veau cham­pion NABO

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

En rem­por­tant la cein­ture NABO (North Ame­ri­can Boxing Or­ga­ni­za­tion) au Centre Vi­déo­tron le 24 fé­vrier, le boxeur de Co­teau-du-Lac Fran­cis La­fre­nière se voit pro­pul­ser au top 15 mon­dial. Un tour­nant dans sa car­rière.

Dans son ves­tiaire du Centre Vi­déo­tron, —BOXE quelques mi­nutes avant de mon­ter sur le ring, Fran­cis La­fre­nière était dans sa bulle.

Alors que le jeune boxeur fran­çais Ch­ris­tian M’Billi in­fli­geait une cor­rec­tion en règle à Je­sus Oli­vares, le boxeur de Co­teau-du-Lac se pré­pa­rait à cette ul­time étape d’une longue pré­pa­ra­tion, en cou­lisses, au­près de son équipe.

Après un so­lide camp d’en­traî­ne­ment, l’ath­lète se sen­tait au meilleur de sa forme.

UN LONG PAR­COURS

Deux se­maines avant ce mo­ment dé­ci­sif, Fran­cis La­fre­nière s’ap­pro­chait de l’apo­gée de sa pré­pa­ra­tion phy­sique. Dé­jà, il se sen­tait en pleine confiance. « Plus le com­bat ap­proche, plus je me sens confiant. Je sens que la chance va tour­ner en ma fa­veur. Je res­sens vrai­ment quelque chose de plus cette fois », avait-il confié à VI­VA mé­dia, 10 jours avant le com­bat. Ren­con­tré en plein en­traî­ne­ment au Centre mul­ti­sport de Vaudreuil-Do­rion, le pré­pa­ra­teur phy­sique de Fran­cis, Da­mien Or­fa­nou, était lui aus­si très sa­tis­fait du che­mi­ne­ment de l’ath­lète. « À ce stade-ci, Fran­cis est au top de sa forme. Il est là où il le faut en termes de pré­pa­ra­tion phy­sique. Eve­ry­thing is co­ming to­ge­ther », avait ex­pri­mé le spé­cia­liste.

Même dis­cours du cô­té de l’en­traî­neur de Fran­cis, Ho­ward Grant. « Les camps d’en­trai­ne­ment ne sont pas dif­fi­ciles avec Fran­cis, car il se donne à 100 %. J’aime beau­coup tra­vailler avec lui. L’en­jeu est gros pour lui cette fois, mais j’ai tou­jours confiance en lui », a-t-il lais­sé sa­voir en en­tre­vue.

LE JOUR J

Re­la­ti­ve­ment calme dans sa chambre d’hô­tel, après avoir ter­mi­né son pro­ces­sus de ré­hy­dra­ta­tion, Fran­cis a eu la gé­né­ro­si­té d’ac­cueillir l’équipe de VI­VA mé­dia, pour un pe­tit en­tre­tien.

« À ce stade-ci, je ne suis pas stres­sé. J’ai plu­tôt hâte. Le stress em­barque dans le ves­tiaire, une heure avant le com­bat. Mais mes de­voirs sont faits. Il ne me reste qu’à le dé­mon­trer », a-t-il dit.

Prêt phy­si­que­ment et men­ta­le­ment, il sa­vait aus­si qu’il pour­rait comp­ter sur l’éner­gie de la foule. « On a ven­du plus de 150 billets, c’est su­per. Pour moi, c’est de la belle éner­gie. Je pars à la guerre avec une foule der­rière moi. Ce sont tous mes sol­dats qui sont prêts avec moi. C’est une pous­sée de plus », a ex­pri­mé l’ath­lète.

UN DUEL SER­RÉ

À sa sor­tie des ves­tiaires, alors qu’il mar­chait vers son coin et que re­ten­tis­sait son nom dans l’am­phi­théâtre, La­fre­nière a pu res­sen­tir ce sou­tien dans la foule, qui scan­dait son nom.

Le com­bat, au fil des rounds, s’est dé­rou­lé de ma­nière très ser­rée. À quelques re­prises, Uriel Gon­za­lez a ef­fec­tué des ma­noeuvres pour ga­gner du temps; des ma­noeuvres que La­fre­nière a sou­le­vées à l’ar­bitre. Au fi­nal, le boxeur de Co­teau-du-Lac a mis la main sur le titre par dé­ci­sion di­vi­sée, avec une fiche de 96-94, 95-96, 98-92.

« Mon ad­ver­saire a fait quelques ma­noeuvres comme cra­cher son pro­tec­teur buc­cal, par exemple. Ces ma­noeuvres m’ont sor­ti de ma zone de confort. Sans ce­la, j’au­rais rem­por­té haut la main », a sou­li­gné La­fre­nière, à l’is­sue du com­bat.

Fran­cis La­fre­nière ajoute donc la cein­ture NABO à sa col­lec­tion, qui compte la cein­ture IBF In­ter­na­tio­nal poids moyen et cham­pion ca­na­dien CPBC.

Prêt pour des va­cances après ce pé­riple, La­fre­nière a tou­te­fois don­né ren­dez-vous à son équipe à son club de Saint-Clet dès le 27 fé­vrier.

« Fran­cis La­fre­nière a un style que le pu­blic aime. Et au-de­là de son style, quand tu connais l’in­di­vi­du, il a une per­son­na­li­té

ex­cep­tion­nelle. »

À NE PAS MAN­QUER

L’équipe de Vaudreuil-Soulanges.tv a sui­vi Fran­cis La­fre­nière lors de son camp d’en­traî­ne­ment au gym Grant Boxing et au Centre mul­ti­sport de Vaudreuil-Do­rion. Elle était aus­si du pé­riple à Qué­bec, sui­vant le par­cours de l’ath­lète lors de sa pe­sée, de sa pré­pa­ra­tion et de son com­bat. Ho­ward Grant et Yvon Mi­chel, entre autres, ont par­lé de leur ap­pré­cia­tion du cham­pion au mi­cro de Vaudreuil-Soulanges.tv. Sui­vez notre page Fa­ce­book pour vi­sion­ner cette vi­déo ex­clu­sive.

STÉ­PHA­NIE LA­CROIX

PRÉ­SIDENT DE GROUPE

PHOTO STÉ­PHA­NIE LA­CROIX

C’est de­vant une foule en­thou­siaste que Fran­cis La­fre­nière a me­né un rude com­bat de 10 rounds.

PHOTO STÉ­PHA­NIE LA­CROIX

Fran­cis La­fre­nière pose avec ses trois cein­tures, tout juste après le com­bat.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.