Ver­ra-t-on une Miss Teen Qué­bec de Vaudreuil-Do­rion?

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Le concours Miss Qué­bec et Miss Teen —SO­CIÉ­TÉ

Qué­bec n’est pas, si l’on se fie à la pu­bli­ci­té, un concours de beau­té, mais de per­son­na­li­té. Les or­ga­ni­sa­teurs pré­co­nisent un mode de vie saine et ac­tive par di­vers pro­grammes, des ac­ti­vi­tés et res­sources dans le but de fa­vo­ri­ser l’es­time de soi ain­si que le dé­ve­lop­pe­ment et l’épa­nouis­se­ment per­son­nel. L’ac­qui­si­tion d’une plus grande confiance en soi fait aus­si par­tie de l’équa­tion.

QUA­LI­TÉS À AC­QUÉ­RIR

Pour Maëlle Pi­lon, 15 ans, il s’agit d’une pre­mière par­ti­ci­pa­tion à ce genre de concours. Au to­tal, 5 500 jeunes filles se sont ins­crites au concours. Il en reste une dou­zaine dans les trois ca­té­go­ries (Miss Qué­bec, Miss Teen Qué­bec et Miss Pré-Teen Qué­bec) de cette com­pé­ti­tion. Maëlle est en lice pour la ca­té­go­rie Miss Teen. Mais pour­quoi par­ti­ci­per à un tel concours? « Chaque fois que j’en en­ten­dais par­ler, on me di­sait que les filles avaient beau­coup de plai­sir. Et puis, ce­la me per­met de ren­con­trer plein de monde, de me faire de nou­velles amies », ex­plique Maëlle Pi­lon.

« J’ai ac­cep­té qu’elle par­ti­cipe à ce concours, car je pense que ce­la peut lui être bé­né­fique en termes de qua­li­tés à ac­qué­rir. À long terme, des va­leurs comme la confiance en soi et l’es­prit d’équipe peuvent lui ser­vir dans la vie », nous dit sa ma­man Jo­sée Proulx.

Au cours de l’été, une pre­mière ac­ti­vi­té d’une du­rée de trois jours a été or­ga­ni­sée pour les can­di­dates à Pointe-Ca­lu­met, où l’on a éva­lué l’es­prit d’équipe, la par­ti­ci­pa­tion et l’en­traide. Par la suite, des ate­liers ont été mis sur pied, en lien avec l’es­thé­tisme, l’au­to­dé­fense, la dé­marche et le main­tien. « On nous a éga­le­ment ap­pris à s’ex­pri­mer de­vant un mi­cro », in­dique Maëlle. Un pre­mier ga­la a eu lieu en oc­tobre et en­suite un deuxième où les filles avaient 10 se­condes pour se pré­sen­ter. Et lors de la fi­nale? « Ils vont nous po­ser une ques­tion et nous au­rons 10 se­condes pour y ré­pondre », nous dit Maëlle. Et que re­tire la jeune vau­dreuilloise de son ex­pé­rience jus­qu’à pré­sent? « J’ai ap­pris no­tam­ment à gé­rer mon stress », de ré­pondre Maëlle Pi­lon. Si elle gagne, pas de bourse ni de tro­phée vont lui être re­mis, mais

Une jeune élève ins­crite en

IVe se­con­daire de l’école se­con­daire Ci­té-des-Jeunes, Maëlle Pi­lon, adepte du cheer­lea­ding de­puis quatre ans, par­ti­ci­pe­ra à la fi­nale du concours Miss Teen Qué­bec qui se tien­dra cette fin de se­maine à La­val.

seule­ment le pri­vi­lège de par­ti­ci­per à cer­taines ac­ti­vi­tés pu­bliques en tant que Miss Teen Qué­bec. « Que je gagne ou que je perde, je ne me ré­ins­cri­rai pas », nous confie Maëlle. Pour aug­men­ter les chances de Maëlle Pi­lon de l’em­por­ter, on peut se rendre sur le site de Miss Qué­bec et vo­ter pour elle.

En at­ten­dant, on peut la suivre dans son équipe de cheer­lea­ding à l’école se­con­daire Ci­té-des-Jeunes.

— STÉ­PHANE FOR­TIER

PHOTO STÉ­PHANE FOR­TIER

Maëlle Pi­lon, fi­na­liste au concours Miss Teen Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.