« Il faut pro­té­ger nos heb­dos lo­caux » - Jean La­londe

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

En com­mis­sion par­le­men­taire sur le pro­jet de loi 122, vi­sant prin­ci­pa­le­ment à re­con­naître que les mu­ni­ci­pa­li­tés sont des gou­ver­ne­ments de proxi­mi­té et à aug­men­ter, à ce titre, leur au­to­no­mie et leurs pou­voirs, le pré­fet de la MRC de Vau­dreuilSou­langes, Jean La­londe, a vi­ve­ment dé­fen­du les heb­dos lo­caux.

Dans ce pro­jet, il est no­tam­ment —MÉ­DIAS pré­vu que les mu­ni­ci­pa­li­tés n’au­ront plus be­soin de pu­blier leurs avis pu­blics dans les heb­dos lo­caux. Tout ce qu’elles au­raient à faire, c’est de les pu­blier sur le site in­ter­net. À l’heure ac­tuelle, seules les mu­ni­ci­pa­li­tés de 5000 ha­bi­tants et moins ne sont pas te­nues de pu­blier ces avis dans les jour­naux.

La MRC de Vaudreuil-Soulanges, le di­rec­teur gé­né­ral Guy­lain Beau­doin en tête, a fait des re­pré­sen­ta­tions pour dé­fendre les jour­naux lo­caux dans le mé­moire qu’elle a dé­po­sé ce jour-là. En pas­sant, la MRC de Vaudreuil-Soulanges est la seule qui en a dé­po­sé un sur la Loi 122. « Il s’agit d’un manque à ga­gner im­por­tant pour les jour­naux lo­caux, lance Jean La­londe d’en­trée de jeu. Cer­tains jour­naux vont cher­cher 200 000 $ voire 300 000 $ par an­née en re­ve­nus grâce aux avis pu­blic », ex­plique Jean La­londe.

« On a la chance d’avoir des jour­naux lo­caux, on ne veut pas les perdre. On parle ici d’une source d’in­for­ma­tion im­por­tante », de dire ce­lui qui est aus­si maire de Très-Saint-Ré­demp­teur, la­quelle n’est pas te­nue de pu­blier ses avis pu­blic dans les heb­dos lo­caux. « Nous ne sommes pas sous le cou­vert de la Loi sur les ci­tés et ville à cause de notre nombre d’ha­bi­tants moins éle­vé », jus­ti­fie Jean La­londe.

Ce der­nier com­prend qu’une telle dé­ci­sion fe­rait sau­ver des sous aux mu­ni­ci­pa­li­tés, mais le prix à payer se­rait de mettre les heb­dos en dif­fi­cul­té. « Et si ce­la se fait, il ne fau­drait que ce­la se fasse ra­pi­de­ment. Ce­la prend au moins une tran­si­tion quin­quen­nale. Je crois qu’avec une tran­si­tion de cinq ans, les heb­dos pour­raient trou­ver des so­lu­tions de re­change », fait re­mar­quer Jean La­londe. Comment ont ré­agi les gens du mi­nis­tère? « On s’est fait ra­mas­sés. Je crois qu’ils ne com­prennent pas notre po­si­tion », dé­plore Jean La­londe.

La Coa­li­tion pour la pé­ren­ni­té de la presse d’in­for­ma­tion au Qué­bec a aus­si fait des re­pré­sen­ta­tions à cette com­mis­sion. « L’im­por­tant pour nous, c’était d’en­voyer ce­la dans la cour du mi­nistre. La balle est main­te­nant dans leur camp », de conclure le pré­fet.

Tou­te­fois, Jean La­londe main­tient qu’il est im­por­tant que les jour­naux re­viennent à la charge dans ce dos­sier.

STÉ­PHANE FOR­TIER

PHOTOTHÈQUE

Le pré­fet de la MRC, Jean La­londe, a dé­fen­du les heb­dos ré­gio­naux lors de la com­mis­sion par­le­men­taire sur la Loi 122.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.