Soyez at­ten­tif à l’ha­bi­tat du pois­son

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Pour la jour­née mon­diale de l’eau (22 mars), por­tons notre at­ten­tion sur l’ha­bi­tat du pois­son.

En ef­fet, les —EN­VI­RON­NE­MENT poissons sont une source im­por­tante de loisirs et de re­ve­nus, tout en étant pri­mor­diaux pour l’équi­libre des éco­sys­tèmes aqua­tiques.

Tou­te­fois, beaucoup de gens ignorent quels sont leurs ha­bi­tats et ce dont ils ont be­soin pour sur­vivre.

HA­BI­TATS

Les ca­rac­té­ris­tiques en­vi­ron­ne­men­tales es­sen­tielles à la sur­vie des poissons peuvent va­rier se­lon l’es­pèce ou le stade de vie, d’où l’im­por­tance de conser­ver une di­ver­si­té d’ha­bi­tat afin d’as­su­rer le cycle vi­tal d’une com­mu­nau­té de poissons. Ce cycle doit com­prendre les élé­ments sui­vants : un lieu pro­pice à sa re­pro­duc­tion; des sites pour s’ali­men­ter; des abris pour se re­po­ser ou se ca­cher des pré­da­teurs; des voies pour se dé­pla­cer entre les dif­fé­rents ha­bi­tats aqua­tiques. La vé­gé­ta­tion aqua­tique de­vient un élé­ment im­por­tant en tant que re­fuge aux or­ga­nismes (in­sectes, am­phi­biens, pe­tits poissons, etc.) et qui four­nit ain­si une source de nour­ri­ture pour les poissons. Pour cer­taines espèces, il s’agit aus­si de sites de frais. La vé­gé­ta­tion ter­restre, quant à elle, sert de sup­port à une mul­ti­tude de proies (des in­sectes sur­tout), mais éga­le­ment per­met de sta­bi­li­ser les berges, fil­trer les conta­mi­nants des eaux de ruis­sel­le­ment et four­nir de l’ombre pour conser­ver une eau plus fraîche. Les dé­bris de branches et les billots de bois peuvent aus­si re­pré­sen­ter des ha­bi­tats de choix et peuvent amé­lio­rer la ri­chesse des cours d’eau par la for­ma­tion de com­plexes ra­pides-fosses. Ain­si, lors­qu’on tente de net­toyer les cours d’eau en re­ti­rant tous les billots, roches et vé­gé­ta­tion, on en­lève aux poissons leurs pré­cieux abris. Il est donc pri­mor­dial de conser­ver l’as­pect na­tu­rel de la rive et de pré­ser­ver la vé­gé­ta­tion afin de pro­té­ger l’ha­bi­tat du pois­son.

GESTES À ÉVI­TER

Cer­tains gestes po­sés peuvent avoir une in­ci­dence ma­jeure sur l’ha­bi­tat du pois­son. L’épan­dage d’en­grais ou de pes­ti­cides, le re­jet d’eaux usées ou le dé­boi­se­ment en sont quelques exemples.

De plus, les obs­tacles (rem­blai, pon­ceau, tra­verse à gué, en­ro­che­ment, etc.) peuvent em­pê­cher les poissons de se dé­pla­cer vers les sites qui lui sont es­sen­tiels. Il est donc im­por­tant de bien s’in­for­mer et d’ob­te­nir les au­to­ri­sa­tions né­ces­saires avant de com­men­cer des tra­vaux au bord des cours d’eau.

PRO­JET

Le COBAVER-VS a dé­mar­ré un pro­jet sur l’ha­bi­tat du pois­son de la ri­vière Beau­dette où plu­sieurs ac­tions concrètes sont pré­vues pour l’été 2017.

Ain­si des plans d’amé­na­ge­ment pour les ri­ve­rains, des ca­hiers d’in­for­ma­tion, des confé­rences et des vé­gé­taux gra­tuits se­ront à l’agen­da.

COBAVER-VS

PHO­TO­THÈQUE

Le Con­seil de bas­sins ver­sants de la ré­gion de Vaudreuil-Soulanges (COBAVER-VS) pré­pare une sé­rie d’ac­tions sur la ri­vière Beau­dette à l’été 2017.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.