Trou­ver un ins­pec­teur en bâ­ti­ment

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Au Qué­bec, le mé­tier d’ins­pec­teur en bâ­ti­ment n’est pas ré­gle­men­té. Ain­si, lorsque vient le temps de choi­sir un pro­fes­sion­nel pour pro­cé­der à l’ins­pec­tion de la pro­prié­té que vous convoi­tez, par exemple, vous ne de­vez rien lais­ser au ha­sard. Pour évi­ter les mau­vaises ex­pé­riences, sui­vez ces quelques conseils.

1. As­su­rez-vous que l’ins­pec­teur dé­tient une as­su­rance res­pon­sa­bi­li­té pro­fes­sion­nelle (pour d’éven­tuelles er­reurs ou omis­sions);

2. Exigez des ré­fé­rences et té­lé­pho­nez à quelques-uns de ses an­ciens clients;

3. Vé­ri­fiez s’il est membre d’un re­grou­pe­ment digne de confiance, comme l’As­so­cia­tion des ins­pec­teurs en bâ­ti­ments du Qué­bec (AIBQ ), ou d’un ordre pro­fes­sion­nel (tech­no­logue, ar­chi­tecte, in­gé­nieur ou éva­lua­teur agréé), car leurs membres sont en­ca­drés dans l’exer­cice de leurs fonc­tions — dé­te­nir une as­su­rance est d’ailleurs une condi­tion d’adhé­sion à l’AIBQ.

4. Op­tez idéa­le­ment pour un ins­pec­teur comp­tant plu­sieurs an­nées d’ex­pé­rience.

COUP DE MAIN

Si vous de­man­dez des ré­fé­rences à votre cour­tier im­mo­bi­lier pour dé­ni­cher un ins­pec­teur en bâ­ti­ment, veillez à ce qu’il vous four­nisse une liste com­pre­nant plu­sieurs pro­fes­sion­nels (au moins trois). En ef­fet, si votre cour­tier vous re­com­mande un seul et unique ins­pec­teur en bâ­ti­ment, il pour­rait y avoir conflit d’in­té­rêts.

HC

PHOTOTHÈQUE

Choi­sis­sez un ins­pec­teur en bâ­ti­ment membre d’une as­so­cia­tion re­con­nue ou d’un ordre pro­fes­sion­nel.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.