Encore un pe­tit tour de car­rou­sel

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

La tour­née Good­bye Ri­ver Blues d’Alain Mo­ri­sod & Sweet People s’ar­rê­te­ra à la salle Al­bert-Du­mou­chel, le 19 mai. Un spec­tacle d’adieu, qui n’en se­ra peut-être pas un. « Quand on est bien

ins­tal­lé dans le car­rou­sel, on n’a pas en­vie d’en des­cendre. On a en­vie de conti­nuer encore un tour ou deux. »

Ar­ri­vé au Qué­bec, le 2 avril, —SPEC­TACLE le groupe suisse avait dé­jà don­né cinq spec­tacles lors de l’en­tre­vue de VI­VA mé­dia avec Alain Mo­ri­sod, lun­di ma­tin. Les mu­si­ciens se trou­vaient sur la Côte-Nord où ils pré­sen­taient un spec­tacle, avant de re­prendre la route vers les autres 40 salles de spec­tacle où ils se pro­dui­ront dans cette tour­née. De­puis 1978, le groupe vient au Qué­bec chaque deux ans, ha­bi­tuel­le­ment au prin­temps.

« On a la chance d’avoir un pu­blic qui nous ait res­té très fi­dèle même si l’on ne passe pas sou­vent à la ra­dio ou à la té­lé­vi­sion. Au Qué­bec, on a dû faire plus de 1800 spec­tacles. Les gens nous at­tendent et aiment notre com­pli­ci­té. Le Qué­bec res­te­ra ma plus belle his­toire », lance Alain Mo­ri­sod, qui a ses ha­bi­tudes quand il vient ici. D’ailleurs, il pro­fi­te­ra de sa pré­sence sur la Côte-Nord pour man­ger un bon ho­mard.

LE TEMPS QU’IL NOUS RESTE

Alain Mo­ri­sod l’avoue, ce n’est pas vrai­ment un adieu. Le groupe, qui vit une vé­ri­table his­toire d’amour avec le Qué­bec de­puis 40 ans, re­vien­dra peut-être pour don­ner quelques spec­tacles, mais pas pour une tour­née de cette am­pleur. Si JeanJacques Egli, 74 ans, est fa­ti­gué, les autres membres du groupe ont encore l’en­vie et l’éner­gie de monter sur scène. Il faut dire que Ju­lien Lau­rence, lau­réat de la Nou­velle Star en France en 2004, s’est joint au groupe il y a 11 ans. Alain Mo­ri­sod af­firme que ce nou­veau chan­teur a une voix ex­tra­or­di­naire et donne une éner­gie dif­fé­rente. « Je ne vous dis pas que je re­vien­drai. Je ne vous dis pas que je ne re­vien­drai pas. On va voir com­ment ça se gou­pille face à cer­tains membres du groupe. Il y a beau­coup de monde aux spec­tacles et les gens sont tel­le­ment ré­cep­tifs. C’est dif­fi­cile de dire qu’on ar­rête. On mo­du­le­ra peut-être, mais ça ne se­ra plus comme avant », ex­plique Alain Mo­ri­sod, pré­ci­sant que s’ils lèvent le pied, ce n’est pas par en­vie, mais plus parce qu’à un mo­ment don­né les li­mites phy­siques se font sen­tir.

CLAS­SIQUES ET SUR­PRISES

Alain Mo­ri­sod & Sweet People pour­rait se

-ALAIN MO­RI­SOD conten­ter de pi­ger dans ses plus grands suc­cès, tels Ri­ver Blues, Le temps qu’il nous reste, Une chan­son ita­lienne, Ce n’est qu’un rêve, Les vio­lons d’Aca­die et Lac de Côme pour construire leur spec­tacle. Pré­fé­rant sur­prendre son pu­blic, le groupe a pré­pa­ré quelques sur­prises, dont Ho­tel Ca­li­for­nia, The Fi­nal Count­down et même une chan­son de Queen.

« Notre pu­blic de base com­mence à 50 ans, mais des dames de 35-40 ans ac­com­pagnent leur mère et elles connaissent toutes nos chan­sons parce qu’elles ont été éle­vées avec. Elles ont un plai­sir fou parce que le spec­tacle a beau­coup évo­lué. On fait des choses dif­fé­rentes que les gens n’at­tendent pas de nous, lance-t-il. Au­jourd’hui, les jeunes re­gardent ce qu’ils veulent, quand ils veulent. Ce qui est im­por­tant c’est d’avoir quel­qu’un sur le fau­teuil. Le plai­sir d’une dame de 70 ans est aus­si im­por­tant qu’un pe­tit gars de 20 ans qui s’éclate. » La di­ver­si­té des membres du groupe fait qu’il ne res­semble à per­sonne. On ne sait ja­mais ce qu’ils vont chan­ter et qui va chan­ter. « Je pense que les gens ne s’em­merdent pas à nos spec­tacles. Ils viennent ici et ont du plai­sir. On aime ou l’on n’aime pas, mais on ne res­semble à per­sonne », conclut Alain Mo­ri­sod.

— CA­RO­LINE BO­NIN

PHO­TO STAMY MU­SIC

Ju­lien Lau­rence, Jean-Jacques Egli, Alain Mo­ri­sod, Ma­dy Ru­daz et Fred Von­lan­then vont pré­sen­ter leur spec­tacle Good­bye

Ri­ver Blues, le 19 mai chez Vals­pec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.