Guide d’achat d’une oeuvre d’art

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Se pro­cu­rer une vé­ri­table oeuvre d’art n’est pas une dé­marche à prendre à la lé­gère. Pre­nez connais­sance des élé­ments à consi­dé­rer pour que le tout se dé­roule… dans les règles de l’art!

Co­man­der une oeuvre —DÉ­CO­RA­TION sur In­ter­net est dé­con­seillé, car le pro­ces­sus com­porte plu­sieurs risques : pièce vo­lée ou fausse, pro­blèmes de li­vrai­son, im­pos­si­bi­li­té de com­mu­ni­quer avec le ven­deur après l’achat... Mieux vaut choi­sir son coup de coeur en per­sonne pour évi­ter les mau­vaises sur­prises. Ain­si, les oeuvres d’art peuvent être ache­tées dans des lieux di­vers, tels que :

• L’ate­lier d’un ar­tiste;

• Une ga­le­rie d’art;

• Une foire ou un sa­lon;

• Une vente aux en­chères. Votre choix est fait? Mal­gré votre en­thou­siasme, gar­dez la tête froide en pas­sant à la caisse. As­su­rez-vous no­tam­ment de ne pas ef­fec­tuer votre achat sans lais­ser de traces (sans fac­ture et en ar­gent comp­tant). Exi­gez une preuve écrite de la tran­sac­tion et, s’il s’agit d’une oeuvre coû­tant plu­sieurs cen­taines ou milliers de dol­lars, ré­cla­mez un cer­ti­fi­cat d’au­then­ti­ci­té et une éva­lua­tion pro­fes­sion­nelle de sa va­leur. L’INS­TAL­LA­TION

Met­tez votre trou­vaille en ve­dette dans votre mai­son —c’est pour la contem­pler que vous l’avez ache­tée, après tout! Ex­po­sez-la sur un mur, un meuble ou un socle d’ex­cel­lente qua­li­té dans une pièce bien or­don­née. Sur­tout, éloi­gnez votre oeuvre d’art des rayons du so­leil, des sources po­ten­tielles d’in­cen­die (foyer, cui­si­nière…) et des lieux où elle pour­rait être en­dom­ma­gée par l’eau (salle de la­vage, salle de bain…). Évi­dem­ment, votre pré­cieux in­ves­tis­se­ment doit aus­si de­meu­rer hors de la por­tée des jeunes en­fants et des ani­maux de com­pa­gnie! — H.C.

PHOTOTHÈQUE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.