Sou­ve­nirs d’Expo 67 dans Vau­dreuil-Soulanges

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Dans la ré­gion, toute la —HIS­TOIRE po­pu­la­tion vi­brait au rythme de l’Expo, tout au long de l’an­née 1967. Un bref voyage dans les ar­chives du jour­nal L’Écho per­met de consta­ter à quel point l’en­thou­siasme était pal­pable dans Vau­dreuilSou­langes.

UNE CH­RO­NIQUE HEB­DO­MA­DAIRE D’abord, presque chaque se­maine entre les mois de jan­vier à oc­tobre 1967, un jour­na­liste de L’Écho si­gnait la ch­ro­nique of­fi­cielle Expo 67. On y trai­tait de nom­breux su­jets : des nou­velles de la construc­tion du site, l’ar­ri­vée des di­gni­taires et des tou­ristes, les cou­tumes des autres pays, la pro­gram­ma­tion, et bien d’autres. Il s’agis­sait d’une vi­trine lo­cale sur le dé­rou­le­ment de l’ex­po­si­tion.

UN CO­MI­TÉ EN BONNE ET DUE FORME En fé­vrier 1966, les maires des mu­ni­ci­pa­li­tés de Vau­dreuil-Soulanges, ain­si que les re­pré­sen­tants de toutes les grandes as­so­cia­tions, avaient créé ce qu’ils avaient ap­pe­lé Le Co­mi­té 67, qui avait entre autres pour but de sti­mu­ler le tou­risme ré­gio­nal dans le cadre de l’ex­po­si­tion uni­ver­selle. Au tour­nant de l’an­née 1967, leurs ac­ti­vi­tés s’in­ten­si­fie­ront. Au prin­temps, le co­mi­té se lance à la re­cherche d’une perle rare qui se­ra l’hô­tesse of­fi­cielle du Co­mi­té 67 dans Vau­dreuil-Soulanges, un peu comme la porte-pa­role du Co­mi­té, aux cou­leurs des hô­tesses de Terre des Hommes. Ce se­ra fi­na­le­ment Mademoiselle Jeanne-D’Arc Ouel­lette de Saint-Zo­tique qui rem­por­te­ra les hon­neurs.

Dans les se­maines pré­cé­dant l’ou­ver­ture de L’Expo, le Co­mi­té pro­cé­de­ra à l’ou­ver­ture d’un kiosque d’in­for­ma­tion à Do­rion. Les ci­toyens pou­vaient donc s’y rendre pour s’in­for­mer sur la pro­gram­ma­tion de l’Expo, ain­si que pour faire va­li­der leur my­thique pas­se­port. On met­tra éga­le­ment sur pied un ser­vice de na­vettes qui per­met­tra aux Vau­dreuil-Sou­lan­geois de se rendre fa­ci­le­ment de Do­rion à l’Expo 67 en au­to­bus.

Le 28 avril 1967 s’ou­vrait of­fi­ciel­le­ment Terre des Hommes; l’Ex­po­si­tion uni­ver­selle de Mon­tréal.

VAU­DREUIL-SOULANGES À L’EXPO Ce­pen­dant, le grand tour de force du Co­mi­té 67 se­ra l’or­ga­ni­sa­tion de la Jour­née Vau­dreuil-Soulanges à l’Expo 67. Cette jour­née se tien­dra le 5 août 1967. Dans un ar­ticle qui an­nonce la nou­velle et qui éta­blit la pro­gram­ma­tion de la jour­née, Ju­lien Per­ron, le pré­sident du Co­mi­té, ad­met que le Co­mi­té est par­ti­cu­liè­re­ment fier de cette jour­née, car Vau­dreuilSou­langes est le SEUL com­té de la pro­vince à avoir une jour­née com­plète ré­ser­vées ex­clu­si­ve­ment à sa po­pu­la­tion. Au pro­gramme : dis­cours du Co­mi­té 67, ré­cep­tion au Pa­villon de l’hos­pi­ta­li­té Ci­té­du-Havre, concert du choeur Vau­dreuilSou­langes au Kiosque in­ter­na­tio­nal, dé­fi­lé de mode du cercle des fer­mières au Pa­villon du Ca­na­da, vi­sites or­ga­ni­sées des Pa­villons, temps libres et échanges. La jour­née connaî­tra un franc suc­cès. Si on s’at­ten­dait à la pré­sence d’en­vi­ron 300 Vau­dreuil-Sou­lan­geois, c’est fi­na­le­ment une dé­lé­ga­tion de plus de 1000 ci­toyens de la ré­gion qui ont par­ti­ci­pé à l’évé­ne­ment.

Dans un ar­ticle por­tant sur l’ac­ti­vi­té, un jour­na­liste de L’Écho écrit : Puisse cette jour­née qui res­te­ra gra­vée dans nos sou­ve­nirs comme un évé­ne­ment mé­mo­rable être le point de dé­part d’une ère nou­velle pour Vau­dreuil-Soulanges et d’une so­li­da­ri­té sans failles pour l’ave­nir. Le 29 oc­tobre 1967, L’expo 67 ferme ses portes, mais demeurera bien pré­sente dans la mé­moire des gens d’ici.

PHO­TO AR­CHIVES VIVA

Les ci­toyens de la ré­gion pro­fi­taient d’un ser­vice de na­vettes pour se rendre sur le site de l’Expo.

PHO­TO AR­CHIVES VIVA

Le dé­pu­té de Vau­dreuil Paul Gé­rin-La­joie, ac­com­pa­gné d’autres di­gni­taires de la ré­gion, as­sistent au dé­fi­lé de mode du Cercle de fer­miè­rea lors de la jour­née Vau­dreuil-Soulanges à l’Expo.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.