Des re­mous créés par le fu­tur Hô­tel de Ville

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Dans un —VAUDREUIL-DO­RION com­mu­ni­qué émis la se­maine der­nière, la for­ma­tion po­li­tique di­ri­gée par Pierre Sé­guin voit d’un mau­vais oeil l’ac­qui­si­tion du ter­rain et de la pro­prié­té du 405, ave­nue Saint-Charles. « Le con­seil a adop­té une ré­so­lu­tion pré­voyant l’ac­qui­si­tion de cette pro­prié­té au prix de 1,1 M$, sans comp­ter les coûts en­core in­con­nus pour la construc­tion du fu­tur Hô­tel de Ville. Il s’agit là d’une autre im­pro­vi­sa­tion », lan­cet-on dans le com­mu­ni­qué.

UN CHOIX NON RÉA­LISTE

« Équipe Nous sommes croit for­te­ment que le choix de ce site pour un hô­tel de ville est in­con­ce­vable. Ce grand ter­rain boi­sé, lon­geant la baie de Vaudreuil, en grande par­tie inon­dable et fra­gile, est par­se­mé de très nom­breux arbres ma­tures et ma­jes­tueux. Bien qu’il soit si­tué au coeur his­to­rique et pa­tri­mo­nial de notre Ville – à pre­mière vue un em­pla­ce­ment de choix – ce ter­rain ne doit pas être sa­cri­fié pour construire un mas­sif bâ­ti­ment de­vant abri­ter 50 000 pieds car­rés de bu­reaux et de salles de réu­nion, ré­par­tis sur trois étages. C’est sans comp­ter le sta­tion­ne­ment pré­vu pour ac­cueillir les em­ployés, élus, vi­si­teurs, et ci­toyens, en plus des es­paces re­quis pour les per­sonnes à mo­bi­li­té ré­duite, les vé­hi­cules d’ur­gence, les ca­mions de li­vrai­son, les aires de circulation et de vi­rage, les voies d’en­trée et de sor­tie du sta­tion­ne­ment, un abri­bus, en plus d’une po­ten­tielle aire pour le dé­pôt de la neige dé­blayée en sai­son hi­ver­nale. Il ne fait au­cun doute que ce pro­jet se tra­dui­ra par une coupe mas­sive d’arbres et l’obs­truc­tion de la vue de la baie de­puis l’ave­nue Saint-Charles. Et que dire de la circulation rou­tière dans ce sec­teur avec un tel ajout de circulation au­to­mo­bile quo­ti­dienne! », peut-on lire dans le com­mu­ni­qué dont l’en­voi était com­plé­té par des si­mu­la­tions pho­to­gra­phiques vi­sant à dé­mon­trer l’im­pact réel.

Deux membres de l’équipe, dont Pierre Sé­guin, ont éga­le­ment pro­pul­sé un vi­déo sur Fa­ce­book, afin de dé­crier le manque de vi­sion des élus ac­tuels et des di­ri­geants de la Ville.

Équipe Nous Sommes se dresse contre l’em­pla­ce­ment pré­vu du nou­vel Hô­tel de Ville de Vaudreuil-Do­rion.

RÉ­PLIQUE DE LA VILLE

Les di­ri­geants de Vaudreuil-Do­rion, le di­rec­teur gé­né­ral Mar­tin Houde en tête, ain­si que le maire Guy Pi­lon, ont te­nu un point de presse in­opi­né ven­dre­di après­mi­di pour dé­plo­rer à leur tour les chiffres avan­cés par Nous Sommes. « Pre­miè­re­ment, les faits dif­fu­sés sont er­ro­nés et ne re­flètent en rien la réa­li­té des choses. Les gens qui dif­fusent des faits qui sont loin de res­sem­bler à la réa­li­té, ont mal in­ter­pré­té les chiffres et les di­men­sions », a lan­cé Mar­tin Houde.

Ain­si, se­lon lui, l’ac­qui­si­tion to­ta­lise 187 000 pieds car­rés, sans comp­ter le do­maine hy­drique qui amène à 230 000 pieds car­rés. « La di­men­sion dé­si­rée de l’Hô­tel de Ville est de 33 600 pieds car­rés, sur trois étages, donc 11 200 pieds car­rés d’em­prise au sol, ce qui est en­vi­ron la même di­men­sion que notre voi­sin. Nous sommes loin des 50 000 pieds car­rés dé­criés ailleurs », plaide-t-il. Ce 50 000 pieds car­ré in­clu­rait, se­lon la Ville, le sta­tion­ne­ment. « Donc, si au to­tal, on prend 50 000 pour le bâ­ti­ment et le sta­tion­ne­ment, nous sommes à 25 % du ter­rain vert ac­quis », dit Mar­tin Houde. HORS DE LA ZONE INON­DABLE L’ob­jec­tif pour les di­ri­geants de Vau­dreuilDo­rion est de se te­nir hors de la zone inon­dable. « Nous avons eu des crues re­cords cette an­née et même en les comp­tant, nous n’au­rions pas at­teint le sta­tion­ne­ment, ou très peu. Et nous sommes en­core loin de la lo­ca­li­sa­tion en­vi­sa­gée de l’Hô­tel de Ville. L’ob­jec­tif est de se te­nir en de­hors des zones inon­dables et nous le fai­sons. La bâ­tisse se­ra dans la zone non inon­dable et le sta­tion­ne­ment dans la zone 20/100 ans », avance Mar­tin Houde qui dit que d’ici quelques se­maines, les eaux au­ront re­pris leur cours nor­mal et les uti­li­sa­teurs pour­ront se pré­sen­ter pour pro­fi­ter des ins­tal­la­tions. Quant aux urgences et à la neige, tout est pré­vu. « Les ac­cès sont pré­vus et la neige se­ra en­tas­sée et trans­por­tée ailleurs, comme tou­jours», a-t-il conclu. Quant au maire Guy Pi­lon, il men­tionne qu’il n’est au­cu­ne­ment né­ces­saire de consul­ter pour les bâ­ti­ments. « Nous consul­te­rons pour l’amé­na­ge­ment ar­rière en temps et lieu, mais pour l’ins­tant, per­sonne ne peut cri­ti­quer le prix, l’en­ga­ge­ment pris ou la pro­tec­tion de l’en­vi­ron­ne­ment. »

— YANICK MI­CHAUD

PHO­TO VILLE DE VAUDREUIL-DO­RION

Le plan four­ni par la Ville de Vaudreuil-Do­rion ex­plique que l’Hô­tel de Ville cou­vri­ra 11 200 pieds car­rés au sol et que le sta­tion­ne­ment vert com­pren­dra 88 cases et com­plè­te­ra les 50 000 pieds car­rés.

PHO­TO ÉQUIPE NOUS SOMMES

Le plan d’Équipe Nous Sommes dé­montre une im­mense bâ­tisse cou­vrant

50 000 pieds car­rés d’em­prise au sol et un sta­tion­ne­ment éven­tuel dans une zone inon­dable.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.