Des amé­na­ge­ments sont pos­sibles, se­lon Hy­dro-Qué­bec

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

Jo­na­than Pe­tit, porte-pa­role d’Hy­dro-Qué­bec dans ce dos­sier, a te­nu à —CONFLIT rap­pe­ler que ces chan­ge­ments, à la base, sont de­ve­nus né­ces­saires. « De­puis les 10 der­nières an­nées, la po­pu­la­tion dans le sec­teur a aug­men­té de 43 %, la de­mande en élec­tri­ci­té a donc aug­men­té, ex­plique-t-il d’en­trée de jeu. Ici, à Saint-La­zare, il s’agit de dé­man­te­ler une ligne exis­tante qui était sur por­tique de bois pour la rem­pla­cer par une ligne de py­lônes d’acier ayant une plus forte ca­pa­ci­té en termes de transport d’élec­tri­ci­té », de pour­suivre Jo­na­than Pe­tit.

Ce der­nier rap­pelle que tous les pro­prié­taires concer­nés par le tra­cé de la ligne ont été ren­con­trés dont Mi­chel Bol­duc à plu­sieurs re­prises. « Nous avons si­gné une en­tente avec M. Bol­duc qui pré­voyait le tra­cé de la nou­velle ligne avec les nou­veaux py­lônes, et leur hau­teur lui était connue de­puis le dé­but du pro­jet », af­firme Jo­na­than Pe­tit. Et dé­pla­cer le py­lône? « Mon­sieur Bol­duc vou­drait que l’on dé­place le py­lône qui doit être éri­gé, mais pour des rai­sons en­vi­ron­ne­men­tales, c’est im­pos­sible », in­dique le porte-pa­role qui men­tionne tou­te­fois que des amé­na­ge­ments comme un ta­lus et du re­boi­se­ment avec des arbres qui poussent plus ra­pi­de­ment afin de contrer les im­pacts de la pol­lu­tion vi­suelle sont pos­sibles. « On parle ici d’un mi­lieu hu­mide », s’em­presse d’ajou­ter Chan­tal Ca­ba­na, d’Hy­dro-Qué­bec.

— S.F.

PHO­TO STÉ­PHANE FOR­TIER

Des re­pré­sen­tants d’Hy­droQué­bec dis­cutent avec Mi­chel Bol­duc.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.