Un gref­fé du coeur re­donne au sui­vant

L'Etoile - - ACTUALITÉ -

De­vant ce geste qui lui a sau­vé —SANTÉ la vie, Fran­çois Bé­li­veau a sou­hai­té faire sa part pour la cause de la trans­plan­ta­tion. Pro­prié­taire de l’Éra­blière Saint-Hen­ri de Sainte-Marthe, il a mis en place au dé­but de la sai­son des sucres une cam­pagne pour amas­ser des dons.

Ses clients et four­nis­seurs étaient en­cou­ra­gés à don­ner pour la cause. De plus, une somme de 2 $ était ver­sée par l’en­tre­prise pour chaque gal­lon de si­rop d’érable ven­du. Au fi­nal, une somme dé­pas­sant 5000 $ a été of­ferte à la Fondation de l’Ins­ti­tut de car­dio­lo­gie de Mon­tréal, pour sou­te­nir la re­cherche en trans­plan­ta­tion.

Le 24 mars 2016, la vie de Fran­çois Bé­li­veau a été sau­vée in ex­tre­mis par une greffe du coeur d’ur­gence. Il pro­fite main­te­nant de la vie grâce à la gé­né­ro­si­té d’un don­neur qui avait fait un geste gran­diose : si­gner sa carte pour les dons d’or­ganes.

INS­PI­RER PAR L’EXEMPLE

Fran­çois Bé­li­veau es­père que son his­toire ins­pi­re­ra­les­gensà­fai­re­des­dons­pour­la­re­cher­chee­tà­si­gnerl’en­dos­de­la­car­ted’as­su­ran­ce­ma­la­die. « Au­jourd’hui, je vis plei­ne­ment cha­que­jour.Je­suis­re­con­nais­san­ten­ver­sla­vie. Je sais que sans le coeur d’un don­neur qui a eu l’im­men­se­gé­né­ro­si­té­de­per­met­treà­ce­que­la vie se pour­suive, je ne se­rais pas où j’en suis, au­près de ma fa­mille, au­jourd’hui. Je re­mer­cie l’équipe de la cli­nique de trans­plan­ta­tion qui a tout sim­ple­ment été fa­bu­leuse », a-t-il ex­pri­mé.

PHOTOTHÈQUE

Des mé­de­cins et in­fir­mières de l’Ins­ti­tut de car­dio­lo­gie de Mon­tréal se sont joint à Fran­çois Bé­li­veau et sa fa­mille le 22 avril à l’Éra­blière Saint-Hen­ri pour cé­lé­brer. La somme pro­vi­soire de 4822 $ a été re­mise, mais de nou­veaux dons s’y sont ajou­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.