La si­tua­tion se sta­bi­lise sur l’île Per­rot

L'Etoile - - LA UNE -

Si dans cer­tains —ÎLE PER­ROT sec­teurs l’eau a dé­jà en­ta­mé sa des­cente, elle conti­nue tou­te­fois de mon­ter à d’autres en­droits. C’est no­tam­ment le cas à Pin­court. La ville, qui a dé­cré­té l’état d’urgence le di­manche 7 mai à 9 h, a réus­si à en­di­guer 35 ré­si­dences ri­ve­raines, grâce au tra­vail achar­né des pom­piers et des nom­breux bé­né­voles. Sans comp­ter le coup de main non né­gli­geable des mi­li­taires, qui sont ar­ri­vés en soi­rée di­manche.

Et dans la nuit du 8 au 9 mai, l’eau a mon­té de 10 cm, ce qui a fra­gi­li­sé les mu­rets de ré­ten­tion. Toute la jour­née du 9 mai, l’équipe a vi­si­té les ri­ve­rains. « On va vé­ri­fier toutes les pompes d’as­sè­che­ment», a ex­pli­qué Yan­nick Ber­nier, di­rec­teur des opé­ra­tions de la sé­cu­ri­té ci­vile de Pin­court. Il ras­sure tou­te­fois les ci­toyens quant à la sta­bi­li­té de la si­tua­tion ac­tuelle. Leur man­dat de la jou­rée? Re­mon­ter les digues d’une poche de hau­teur, ce qui re­pré­sente en­vi­ron 4000 sacs de sable.

SUR L’ÎLE PER­ROT

La Ville de L’Île-Per­rot a dé­cré­té le 6 mai à 11 h l’état d’urgence pour les sec­teurs ri­ve­rains tou­chés par la crue prin­ta­nière ma­jeure de la ri­vière des Ou­taouais et du lac des Deux Mon­tagnes. Avec ce dé­cret est ve­nu l’avis d’éva­cua­tion des ré­si­dents du che­min de l’Île Claude et du bou­le­vard Per­rot Nord. Ce sont 23 ré­si­dences qui ont été inon­dées, mais 27 qui ont été éva­cuées. De plus, 19 pro­prié­tés sont me­na­cées et 47, sous sur­veillance. Tou­te­fois, le 9 mai, on a ob­ser­vé une baisse de 5 cm du ni­veau du lac, ce qui ras­sure les troupes.

D’ailleurs, L’Île-Per­rot offre de­puis jeu­di, avant même de dé­cré­ter les me­sures d’urgence, un centre d’ac­cueil aux si­nis­trés, au 150, bou­le­vard Per­rot. Ils peuvent y ob­te­nir ré­con­fort et sou­tien. Jus­qu’à pré­sent, au­cun si­nis­tré n’a eu re­cours à ce centre. « Mais l’offre est là », rap­pelle Eli­sa­beth Guil­bault du Ser­vice des com­mu­ni­ca­tions.

Ce sont plus d’une cen­taine d’in­ter­ven­tions qui ont été ef­fec­tuées à L’ÎlePer­rot, une lourde tâche qui n’au­rait été pos­sible sans l’ap­pui des nom­breux bé­né­voles qui se sont réunis au ga­rage mu­ni­ci­pal de la mon­tée Sa­ga­la.

PLUS CALME À NDIP

Se­lon Éric Le­clerc, du Ser­vice des com­mu­ni­ca­tions de Notre-Dame-del’Île-Per­rot, au­cune ré­si­dence n’a été tou­chée par les inon­da­tions. Au­cune fa­mille n’a donc été dans l’obli­ga­tion de quit­ter son do­mi­cile. « Cer­tains ter­rains ont été gru­gés par les vagues, mais c’est tout, sou­ligne-t-il. On est vrai­ment chan­ceux. »

Dans tous les cas, la fermeture tem­po­raire du pont Ga­li­peau entre l’île Per­rot et Sainte-Anne-de-Bel­le­vue au­ra cau­sé bien des maux de tête aux au­to­mo­bi­listes, en plus de l’an­goisse des ri­ve­rains dé­jà om­ni­pré­sente. Heu­reu­se­ment, la ré­ou­ver­ture du pont en après-mi­di hier a sou­la­gé les ci­toyens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.