La tra­verse Oka-Hud­son

L'Etoile - - LA UNE -

Pro­prié­taire de la tra­verse Oka-Hud­son de­puis 1999, Claude Des­jar­dins suit tou­jours de près les sta­tis­tiques et les mises à jour du ni­veau de l’eau à cette pé­riode-ci de l’an­née.

En 2016, —TRANS­PORT « on a en­ta­mé la sai­son le 21 avril », rap­pelle-t-il. « Mais cette an­née, je me suis ra­pi­de­ment ren­du compte que ce ne se­rait pas le cas. Je me suis donc pré­pa­ré avec l’aide de mon équipe en mon­tant mes bar­ri­cades, mais je ne m’at­ten­dais pas à ce que ça at­teigne des ni­veaux re­cord, du ja­mais vu dans mon cas. Au pire mo­ment, l’eau a mon­té d’un cen­ti­mètre par heure sur une pé­riode de 36 heures. En­suite, ça a été d’un cen­ti­mètre aux six heures. » Mar­di ma­tin tou­te­fois, Claude Des­jar­dins a in­di­qué que le ni­veau d’eau a bais­sé de 5 cm de­puis lun­di mi­di. Mais la ré­ou­ver­ture du ser­vice de tra­ver­sier n’est pas en­vi­sa­gée avant fin mai ou dé­but juin.

« La hau­teur idéale pour re­prendre le ser­vice doit être à 22,95 mètres au-des­sus du ni­veau de la mer », ex­plique-t-il. « En date d’au­jourd’hui (8 mai à 9 h), il at­teint 24,78 mètres, presque deux mètres de plus! » Claude Des­jar­dins sou­ligne éga­le­ment l’ex­tra­or­di­naire es­prit d’en­traide entre voi­sins, de­puis la mon­tée du ni­veau de l’eau au cours des der­nières se­maines et par­ti­cu­liè­re­ment, des der­niers jours.

« C’est in­croyable ce qui peut être réa­li­sé quand tout le monde met l’épaule à la roue dans des si­tua­tions de crise. Les épreuves comme celle que nous vi­vons ac­tuel­le­ment font res­sor­tir le meilleur chez l’hu­main », conclut-il.

PHO­TO CÉ­LINE PI­LON

Claude Des­jar­dins, pro­prié­taire de la Tra­verse Oka-Hud­son, est sur le pied d’alerte de­puis la fin avril.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.